Grogne générale à la prison de Tanger à l'arrivée de l'assassin de l'enfant Adnane | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Prison
© Copyright : DR

Grogne générale à la prison de Tanger à l'arrivée de l'assassin de l'enfant Adnane

Par Amyne Asmlal le 16/09/2020 à 19h45

Kiosque360. Le mis en cause a été hué et fortement conspué par les détenus de la prison de Tanger où il a été transféré. La direction a décidé de le mettre en isolement sous protection.

aA

L'assassin, et violeur, de l'enfant Adnane B. a été mis en isolement à la prison de Tanger 1. La direction a également décidé de lui assurer une protection permanente, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du jeudi 17 septembre. Le mis en cause a été accueilli à son arrivée à la prison par un mécontentement général des pensionnaires. Il a été hué et conspué par l'ensemble des détenus qui ont, bien sûr, été mis au courant de la nature des crimes dont il est accusé. D'où la décision de son internement dans une cellule individuelle sous surveillance renforcée.


L’accusé du meurtre de l’enfant Adnane est poursuivi, précise le quotidien, en détention provisoire après que le tribunal a décidé de reporter son interrogatoire. Le quotidien a pu apprendre également que le mis en cause n’a toujours pas pu bénéficier de l’assistance d’un avocat. Aucun membre du barreau n’a encore décidé de se présenter pour assurer sa défense et prendre en charge son dossier.


Le procureur général du roi près la Cour d'appel de Tanger avait déféré le suspect devant la première chambre d'instruction de cette Cour pour complément d'enquête, précise le quotidien. Le juge d'instruction a décidé de reporter son interrogatoire de deux semaines en raison de la détérioration de l'état psychique du père de la victime, toujours sous le choc, explique Al Massae. Avant d'être déféré devant le juge d'instruction, le mis en cause a été entendu par le Parquet devant lequel il a été déféré par la police judiciaire après une première enquête. Il est poursuivi pour crime d'homicide volontaire sur un mineur avec attentat à la pudeur.


Le jour de son transfert à la prison, le voisinage immédiat du centre pénitencier de Tanger a connu une forte présence des forces de sécurité, souligne le quotidien. A noter que trois autres individus, colocataires du suspect, ont également été arrêtés pour dissimulation de crime commis, pour ne pas avoir dénoncé les faits en reconnaissant leur ami sur les séquences vidéo largement diffusées dans le cadre des procédures d'investigation.


Rappelons également que le suspect, 24 ans, employé dans la zone industrielle de la ville, a été interpellé dans la nuit de vendredi. La famille de l'enfant avait avisé les services de police de la disparition d'Adnane, un mineur de 11 ans, lundi 7 septembre, avant que les recherches et investigations ne révèlent le caractère criminel de l’affaire. Les recherches et le diagnostic menés par la police judiciaire, appuyée par les services de la DGST, ont abouti à l'identification du suspect, qui résidait près du domicile de la victime.