Le360 Actualités Maroc

ع
Harcèlement
© Copyright : DR

Guelmim: un policier accusé de harcèlement sexuel contre des collégiennes

Par Mohammed Ould Boah le 07/12/2016 à 23h46 (mise à jour le 08/12/2016 à 00h26)

Kiosque360. Un scandale sexuel défraye, actuellement, la chronique à Guelmim où un policier est accusé de harcèlement sexuel contre de jeunes collégiennes et lycéennes. Une plainte a été adressée par une association féminine locale à la DGSN.

aA

Une plainte un peu particulière vient d’atterrir sur le bureau d’Abdellatif Hammouchi, Directeur général de la sûreté nationale. Selon le quotidien Assabah, dans son édition du jeudi 8 décembre, l’Association féminine de lutte contre le harcèlement sexuel, à Guelmim, vient d’adresser à la DGSN une plainte contre un policier accusé de harcèlement sexuel à l’encontre de jeunes collégiennes et lycéennes, pour la plupart mineures.

 

Selon la présidente cette association féminine, qui a agi au nom des associations de parents d’élèves de Guelmim, ce scandale a été dévoilé par les enseignants de plusieurs établissements scolaires locaux. En effet, de peur d’être interdites d’études par leurs parents et de se voir cloîtrées à la maison dans ce milieu très conservateur, les victimes ont préféré raconter leurs mésaventures à leurs enseignants qui, outrés par ces confessions à répétition, ont fini par saisir l’Association féminine de lutte contre le harcèlement sexuel.

 

Dans un entretien téléphonique accordé au quotidien Assabah, Aminatou El Hamed, présidente de cette association, affirme que plusieurs élèves mineures ont été abordées par ce policier sur le chemin du collège. Propos salaces, gestes indécents, attouchements, menaces… Tel a été le lot quotidien de ces jeunes filles. Selon le quotidien arabophone, plusieurs victimes, apeurées par l'autoritarisme et les comportements dépravés du policier, ont même commencé à donner des signes de troubles psychologiques.

 

Suite à la plainte adressée à la DGSN et dans laquelle tous ces détails ont été consignées, il a été demandé d’ouvrir immédiatement une enquête et de prendre, contre le coupable, les mesures disciplinaires qui s'imposent.