Guercif: apparition de nouvelles victimes de «l'escroc de l'hypothèque» | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Justice
© Copyright : DR

Guercif: apparition de nouvelles victimes de «l'escroc de l'hypothèque»

Par Mohamed Younsi le 07/04/2021 à 20h21

Kiosque360. Après la condamnation de «l'escroc de l'hypothèque» à cinq ans de réclusion criminelle, l’apparition de nouvelles victimes a relancé l’enquête.

aA

Selon toute vraisemblance, «l'escroc de l'hypothèque», qui portait une barbe pour se donner l’aspect d’un homme sage, aurait fait des ravages dans la ville de Guercif et ses environs. Condamné à cinq ans de prison ferme pour escroquerie, arnaque et abus de confiance, l’individu se retrouve de nouveau devant le parquet compétent de la ville pour enquête.

 

En effet, de nouvelles victimes sont apparues après la tombée du verdict dans cette affaire qui avait tenu en haleine l’opinion publique. Les nouvelles victimes affirment avoir été escroquées de la même manière que les précédentes, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du jeudi 8 avril.

 

Le mis en cause louait des appartements et les cédait par la suite en location, contre une certaine mensualité et via une hypothèque variant entre 100.000 et 200.000 dirhams, rappellent les sources du quotidien. Et, pour induire en erreur les propriétaires qui lui cédaient en location leurs biens immobiliers, il leur versait le montant de la location de toute l’année. Une fois la transaction conclue, il relouait les appartements via des hypothèques, en faisant signer aux bénéficiaires des reconnaissances de dettes. La manœuvre lui a permis de soutirer à ses victimes des sommes d’argent importantes.

 

Cette manœuvre a duré plusieurs années, avant qu’un propriétaire ne découvre que son appartement était occupé par une autre famille. C’est à ce moment que le modus operandi de cet escroc a été mis à nu. Aujourd’hui, le nombre de victimes ne cesse de croître. Déjà condamné pour les mêmes chefs d’accusation, cet escroc verra certainement sa peine alourdie après l’apparition de ces nouvelles victimes.