Le360 Actualités Maroc

ع
Serge Berdugo

Serge Berdugo, Secrétaire Général du Conseil des Communautés Israélites du Maroc.

© Copyright : DR

Hiloula au Maroc: aucun rassemblement communautaire n'aura lieu jusqu'a nouvel ordre

Par Qods Chabaa le 14/01/2022 à 15h05 (mise à jour le 14/01/2022 à 15h27)

Le 13 janvier 2022, un vol en provenance de Tel Aviv et transportant 150 personnes a été annulé à la dernière minute. Le lendemain, le Conseil de la communauté israélite du Maroc diffuse un communiqué pour rappeler l’interdiction des rassemblements communautaires. Explications.

aA

Ce n’est pas nouveau. Les rassemblements communautaires doivent respecter les restrictions imposées par les autorités marocaines, interdisant de dépasser 50 personnes.

 

Cette décision, effective depuis le 23 juillet 2021, et prise pour éviter la propagation du Covid-19, est cependant encore plus d’actualité avec le variant Omicron.

 

Dans la série des restrictions qui sont toujours en vigueur, les autorités ont interdit, on se rappelle, tout rassemblement et activité en plein air de plus de 50 personnes, avec l’obligation de disposer d’une autorisation délivrée par les autorités locales en cas d’importantes affluences dépassant le nombre autorisé. 

Levée à sens unique des restrictions sur les vols: RAM a démarré la commercialisation de billets en aller simple

 

Le Conseil de la communauté israélite du Maroc a diffusé, ce vendredi 14 janvier, un communiqué (datant du 12 du même mois) pour rappeler qu’«aucun rassemblement communautaire n’est autorisé jusqu’à nouvel ordre quelle que soit sa nature s’il ne respecte pas les jauges prescrites par les autorités sanitaires».

 

Ce communiqué fait clairement allusion à la décision du 23 juillet 2021. Pour quelle raison le Conseil de la communauté israélite du Maroc réactualise cette information? S'agit-il réellement d'une simple piqûre de rappel? La forte propagation du Covid-19 face au variant Omicron est-elle l’unique raison qui justifie ce communiqué?

 

Ce rappel a-t-il un lien avec l’annulation le 13 janvier d’un vol en provenance de Tel Aviv transportant 150 Israéliens qui devaient effectuer le pèlerinage pour la Hiloula de Hayem Abi Hssira à Ksar Toulal à Midelt?

 

Vidéo. Essaouira: l'hymne de la Marche verte entonné à la Hiloula du rabbin Haïm Pinto

 

Le secrétaire général du Conseil de la communauté israélite du Maroc, Serge Berdugo, affirme dans une déclaration pour Le360 qu’il s’agit bien d’une simple piqûre de rappel. «Nous n’autorisons aucun rassemblement qui ne respecte pas la législation marocaine», ajoute-t-il.

 

Si Serge Berdugo ne fait pas de lien direct avec le vol des Israéliens qui s’apprêtaient à célébrer la Hiloula à Midelt, il rappelle néanmoins que son Conseil n’autorise aucune Hiloula dans le contexte actuel de la pandémie du Covid-19.

 

 

Hiloula
© Copyright : DR