Info360. Covid-19: au Maroc, voici le nombre d’enfants contaminés depuis mars 2020 | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
le petit ziad

Ziad, l'un des premiers enfants ayant guéri du Covid-19 au Maroc

© Copyright : DR

Info360. Covid-19: au Maroc, voici le nombre d’enfants contaminés depuis mars 2020

Par Qods Chabaa le 25/09/2020 à 14h39 (mise à jour le 25/09/2020 à 14h39)

Les enfants représentent à peine 3% de la population marocaine infectée par le Covid-19. C’est ce que Le360 a appris auprès de la Société marocaine de pédiatrie. Les détails.

aA

Sur les 110.099 Marocains infectés par le Covid-19 depuis le début de l’épidémie en mars jusqu’à ce jour, seuls 2.400 sont des enfants (de 0 à 15 ans). Ce qui ne représente même pas 3% de la population infectée. Ces chiffres nous ont été donnés par le Dr Said Afif, président de la Société marocaine de pédiatrie.

 

Ce spécialiste, qui préside également la Fédération nationale de la santé (FNS), précise que 95% présentent des symptômes mineurs de la maladie: toux, fièvre ou l’écoulement nasal, entre autres.

 

«Avec l’arrivée de l’hiver, il sera de plus en plus difficile de faire la différence entre la grippe saisonnière et le coronavirus et c’est bien pour cette raison que nous conseillons aux parents de vacciner leurs enfants contre la première», explique Said Afif.

 

Autre chiffre éloquent et qui révèle que les enfants sont plus résistants et moins enclins à développer des formes graves de la maladie: aucun n’a débarqué au service de réanimation et un seul décès a été répertorié à ce jour, selon les données recueillies auprès du ministère de la Santé par les pédiatres marocains.

 

«Seule une fille de 17 mois, souffrant d’insuffisance rénale, est morte du Covid- 19 à Oujda. Chez les enfants, la mortalité due à ce virus est donc très faible», enchérit notre source.

 

Armés de ces données, les pédiatres et les pédopsychiatres marocains ont envoyé un courrier début septembre au ministère de l’Education nationale dans lequel ils insistent sur la nécessité d’adopter un enseignement présentiel ou, dans le pire des cas, pour un enseignement en alternance avec trois jours en présentiel et trois autres à distance.

Revue du Web. Atteint par le Covid-19, le petit Ziad enfin guéri

 

«Pour leur équilibre, les enfants doivent se rendre à l’école, à charge pour les parents et l’administration des écoles d’empêcher les rassemblements et de sensibiliser les élèves afin que ces derniers évitent de partager ou d’échanger leurs affaires avec leurs camarades», ajoute Dr Afif.

 

Selon des études menées en Europe, et cela a aussi été confirmé au Maroc à travers les chiffres recueillis par la Société marocaine de pédiatrie, 95% des enfants, jusqu’à l’âge de 10 ans, peuvent être contaminés par des adultes, mais se transmettent très peu le virus entre eux.

 

La charge virale est faible chez les enfants grâce à leur immunité croisée puisqu’ils sont vaccinés contre plusieurs virus (rubéole, rougeole, etc.).