Journée mondiale contre le travail des enfants: où en est le Maroc? | www.le360.ma

ع
Enfants Maroc
© Copyright : ©Thomas Vialletet - escape-photography.com

Journée mondiale contre le travail des enfants: où en est le Maroc?

Par Le360 (avec MAP) le 12/06/2018 à 15h10

Le Maroc, à l’instar des autres pays du monde, célèbre mardi 12 juin, la Journée mondiale contre le travail des enfants, une occasion de mesurer le chemin parcouru et d'explorer les moyens de mettre un terme aux violations de droits fondamentaux.

aA

Commémorée cette année sous le thème "Génération, Sécurité et santé", cette initiative planétaire est une occasion de mettre l’accent sur les nombreuses actions et les efforts consentis aux divers niveaux pour éliminer le travail des enfants.

 

La Journée mondiale contre le travail des enfants et la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail se sont associées, cette année, dans une campagne commune pour améliorer la sécurité et la santé des jeunes travailleurs et mettre fin au travail des enfants.

 

En effet, le travail prive les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité comme il nuit à leur scolarité, leur santé et leur développement physique et mental.

 

Selon l'Organisation internationale du Travail (OIT), quelque 152 millions d’enfants (de 5 à 17 ans) dans le monde sont astreints au travail, dont 73 millions d’entre eux effectuent des travaux qui, par leur nature ou les conditions dans lesquelles ils s’exercent, sont considérés dangereux.

 

Lutte contre le travail des enfants: huit associations soutenues par l'Etat

 

Au Maroc, le gouvernement a adopté une politique publique intégrée de protection des enfants étalée sur la période 2015-2025 en tant que cadre stratégique pluridisciplinaire ayant servi de plate-forme pour un système intégré de protection de l’enfance.

 

Ce système, composé d’un arsenal efficace et global de mesures et programmes visant à mettre fin à toute forme de violence et d’exploitation des enfants, a pour objectif la protection de l’enfance en proposant des solutions aux questions de prise en charge, d’intégration, d’amélioration de l’accessibilité et des ressources et de couverture territoriale.

 

Cette politique a été élaborée selon une démarche participative, conduite par le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, en coordination avec toutes les parties concernées et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

 

Le Maroc, qui dispose d’une expérience probante en termes d’initiatives publiques dans le domaine de la protection des droits des enfants, a connu une amélioration significative quant au nombre des enfants employés, passant de 517.000 en 1999 à 57.000 en 2015, selon des données du Haut-commissariat au plan.

 

Ce recul est dû principalement au lancement de plusieurs initiatives, notamment l’Initiative nationale de développement humain (INDH), le plan d’action nationale pour l’enfance (PANE) "Un Maroc digne de ses enfants" et les politiques publiques intégrées de protection de l’enfance, en conformité avec les engagements internationaux du Maroc.

 

Des conventions de partenariat ont été aussi conclues ces dernières années entre le gouvernement et huit associations marocaines pour renforcer la sensibilisation à la lutte contre le travail des enfants.

 

Toutefois, la situation des droits de l’enfance reste toujours exposée à plusieurs défis dans un contexte international et régional marqué par des bouleversements politiques, économiques et sociaux successifs impactant considérablement le marché de l’emploi. Un long chemin reste à cet effet à parcourir.

 

Globalement, l’éradication du travail des enfants demeure tributaire des actions de toutes les parties concernées, dont les départements gouvernementaux, les syndicats, les entreprises, les centres de recherche et les universités, ainsi que la société civile.