Kénitra: arrestation d'un Franco-Tunisien recherché par Interpol | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Police
© Copyright : DR

Kénitra: arrestation d'un Franco-Tunisien recherché par Interpol

Par Mohamed Younsi le 26/02/2021 à 18h13 (mise à jour le 26/02/2021 à 19h26)

Kiosque360. Un ressortissant français d’origine tunisienne qui fait l’objet d'une notice rouge d'Interpol a été interpellé par la police judiciaire de Kénitra. Il a été placé en garde à vue en attendant l’accomplissement des procédures requises pour l’extradition. Les détails.

aA

Les éléments de la police judiciaire de la ville de Kenitra ont interpellé un Franco-Tunisien âgé de 40 ans qui fait l’objet d’une notice rouge d’Interpol (Organisation internationale de police criminelle (OIPC)). Le ressortissant français d’origine tunisienne serait impliqué dans des crimes financiers dans l’Hexagone, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du week-end des 27 et 28 février.


Et de préciser que le pointage du suspect par les services de la police de Kénitra a révélé qu’il était recherché par les autorités françaises pour son implication dans des circuits de blanchiment d’argent. Il a été placé en garde à vue sous la supervision du parquet général compétent en attendant l’accomplissement des procédures requises pour l’extradition, en coordination avec les autorités françaises qui ont été avisées par les services marocains.


Il faut dire que ce n’est pas la première fois que des étrangers recherchés à l’échelle internationale tombent dans les filets de la police marocaine. Et ce grâce à la vigilance des services sécuritaires marocains et leur approche anticipative et proactive. Ce qui a permis l’arrestation d’étrangers qui tentaient de se réfugier au Maroc ou de le traverser pour échapper aux poursuites judiciaires dans leur pays.


Ainsi, des terroristes, des trafiquants de drogue, des réseaux criminels et d’autres fugitifs dangereux ont été neutralisés au Maroc. C’est d’ailleurs pour cette efficacité et cette coopération que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) est de plus en plus sollicitée par ses confrères étrangers.


Lors des derniers travaux de la quatrième réunion des chefs de police du Moyen Orient et d’Afrique du Nord, tenue à Marrakech, le secrétaire général de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), Jürgen Stock, a salué «les efforts inlassables déployés par le Royaume pour la promotion de la paix, la préservation de la stabilité et la consolidation de la sécurité aux plans régional et international».