Khémisset: les chiens errants sèment la panique | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Chiens errants
© Copyright : DR

Khémisset: les chiens errants sèment la panique

Par Hassan Benadad le 15/09/2020 à 21h40

Kiosque360. Face à la prolifération des chiens errants à Khémisset, les habitants lancent un appel aux autorités. Ils souhaitent qu’elles trouvent une solution à un problème qui menace l’intégrité physique et la santé de toute la population.

aA

Les habitants de Khemisset se plaignent de la prolifération des chiens errants dans les rues de la ville. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du mercredi 16 septembre, que des meutes de chiens sèment la panique chez les enfants et les adultes. Les écoliers sont tellement apeurés qu’il leur arrive de retourner chez eux pour demander à leurs parents de les accompagner jusqu’à la porte de leur établissement.

 

Quant aux adultes, ils préfèrent se rendre en groupe sur leur lieu de travail pour pouvoir affronter les chiens le cas échéant. A la tombée de la nuit, ces chiens envahissent la ville, se déplaçant en groupe vers les zones où les sacs poubelles sont posés à même le sol pour y trouver de la nourriture. Ces chiens errants déchirent les sacs et dispersent les ordures, qui, sous l’effet de la chaleur, attirent les moustiques et dégagent des odeurs nauséabondes.

 

Le quotidien Al Massae rapporte qu’un acteur associatif spécialiste de l’hygiène tire la sonnette d’alarme car ces chiens peuvent être porteurs de virus, de parasites et d’autres maladies. Le même intervenant met en garde contre les conséquences des morsures de chiens enragés notamment pour les enfants. C’est la raison pour laquelle cette même source fait appel aux services concernés de la commune pour mettre fin à ce phénomène. Il faut, poursuit-il, sensibiliser d’abord ceux qui sont propriétaires de ces chiens afin qu’ils les maitrisent et assurent le contrôle et le suivi auprès d’un vétérinaire.


Quant aux chiens errants, il faut absolument, poursuit le même intervenant, les capturer et les euthanasier car ils sont devenus un danger pour la population et plus particulièrement pour les enfants. Ce faisant, il faut veiller à nettoyer les espaces publics où se rassemblent ces chiens, notamment dans les souks populaires qui sont devenus un foyer de moustiques et de toutes sortes d’insectes, conclut l’acteur associatif.