Le360 Actualités Maroc

ع
Magistrats
© Copyright : Le360

Le Club des magistrats ne lâche pas prise

Par Mohamed Chakir Alaoui le 08/02/2014 à 13h07 (mise à jour le 08/02/2014 à 13h20)

Le Club des magistrats condamne l'interdiction de la marche prévue, samedi, et promet de saisir les instances internationales.

aA

Le Club des magistrats a condamné l'interdiction de la manifestation qu'il comptait organiser, ce samedi, à Rabat. Les magistrats affiliés à ce club ont prévu de manifester vêtus de la robe de juge. Le Club promet de saisir les instances juridiques internationales au sujet de cette interdiction qui marque "un point noir dans l'exercice des droits de l'homme". Cette association a promis d'autres mesures pour contrecarrer cette interdiction. Des magistrats affiliés au Club, vêtus de leur robe, se sont donnés rendez, samedi, à une réunion au complexe social de la justice pour faire le point sur la situation. Selon le Club, "il faut que l'opinion publique nationale et internationale sache que l'attitude du ministère de la Justice ne repose sur aucun fondement juridique et que les éléments contenus dans son communiqué sont faux".

Le Club des magistrats a en outre estimé que la loi n'interdit aucunement les rassemblements, contrairement aux marches et aux manifestations dans les rues qui n'ont pas été préalablement soumises à une autorisation de la part des autorités". Le Club a enfin signalé qu'il publierait un document dans lequel seront recensées les entraves qui se posent à la pratique de la profession. "Le bureau exécutif du Club de la magistrature a le droit de s'exprimer, de dire ce qu'il pense, mais à notre sens il n'a pas le droit de parler au nom de tous les magistrats pour dénoncer le ministère de la Justice ou celui de l'Intérieur". Dans ce communiqué, les termes "opinion internationale et forums internationaux" ont été évoqués pas moins de quatre fois. Que cache cet appel implicite à l'opinion internationale ?