Le legs du défunt homme d'affaires Agouzzal à Bayt Mal Al Qods | www.le360.ma

ع
Messaoud Agouzzal

Messaoud Agouzzal

© Copyright : DR

Le legs du défunt homme d'affaires Agouzzal à Bayt Mal Al Qods

Par Mohamed Younsi le 09/10/2019 à 20h11

Kiosque360. L’homme d’affaires et résistant, Moulay Messaoud Agouzzal, qui a tiré sa révérence à l’âge de 89 ans, a fait un legs symbolique, ses mémoires, à l’agence Bayt Mal Al Qods, à Rabat. Une fibre patriotique s’est éteinte.

aA

L’autodidacte Moulay Messaoud Agouzzal, homme d’affaires et résistant, décédé samedi à l’âge de 89 ans des suites d’une longue maladie et inhumé dans la ville de Meknès, s’est distingué par son parcours héroïque dans le monde des affaires et par sa fibre patriotique. Sur les deux registres, l’homme a toujours été une icône et un exemple à méditer. C’est cette trajectoire dont il a tenu à témoigner dans un ouvrage, pour servir les générations futures et léguer les clés de sa réussite aux siens et au peuple marocain.

 

C'est en effet dans ses mémoires, qui retracent sa réussite de sa région natale d'Ida Ougnidif, dans la province de Chtouka Ait-Baha, à la ville qu’il a aimée, Meknès, où il s’est installé et a investi, que le défunt a résumé son parcours exceptionnel. Et pour rendre publiques ses mémoires et partager la richesse de son expérience avec un large public, il les avait confiées à un professionnel des médias exerçant dans le quotidien Al Ittihad Al Ichtiraki, Mohamed Nebraz.

 

Après cinq ans, le projet a été concrétisé sous le titre «Moulay Messaoud Agouzzal, un homme des deux combats», rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition de ce jeudi 10 octobre. Cet ouvrage raconte comment le jeune Agouzzal a entamé sa carrière en tant que vendeur ambulant d’huile d’olive avant de devenir l’un des plus gros distributeurs de la région, en développant notamment la marque Bab Mansour, propriété des «Huileries de Meknès», l'entreprise qui a servi de tremplin à l’empire Agouzzal.

 

Juste après la publication de cet ouvrage, l'homme d'affaires, devenu un opérateur économique exceptionnel, a demandé à l’écrivain et aux librairies de réserver les revenus de l’édition à l’agence Bayl Mal Al Qods à Rabat. Le défunt, qui a réussi à bâtir, au lendemain de l’indépendance, un conglomérat économique, diversifié et prospère, précisent les sources du quotidien, était aussi lié à la résistance et à la lutte contre l’occupation. Le défunt,  réputé pour sa simplicité, sa proximité et la générosité de son engagement associatif, était également connu pour avoir participé à la logistique déployée lors de la Marche verte le 6 novembre 1975.