Le président de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra fustige les résultats du Bac | www.le360.ma

ع
Correction examens baccalauréat
© Copyright : Dr

Le président de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra fustige les résultats du Bac

Par Hassan Benadad le 08/10/2019 à 21h31 (mise à jour le 08/10/2019 à 21h42)

Kiosque360. Le président de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra n’est pas du tout content de la dernière place qu’occupe l’académie de Laâyoune en matière de taux de réussite au baccalauréat. Pourtant, estime Ould Rachid, ce secteur dispose de tous les moyens humains, matériels et financiers.

aA

Le président du Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Sidi Hamdi Ould Rachid, a exprimé son insatisfaction face à la place qu’occupe la région dans les résultats du baccalauréat au niveau national. Dans une déclaration à la presse, lundi dernier, Ould Rachid a révélé que la région de Laâyoune-Sakia El Hamra figurait en queue de classement des douze académies du royaume en matière de taux de réussite à cet examen. Pourtant, ajoute le même intervenant, «notre région dispose des mêmes moyens que les autres régions du royaume, si elle n’est la mieux lotie en compétences éducatives; mais, en contrepartie, les résultats des élèves sont décevants». C’est ce qui a poussé, ajoute Ould Rachid, le Conseil de la région à consacrer une séance à l’évaluation de la situation de l’enseignement dans cette partie du royaume.

 

Les critiques du président de la région font suite aux propos jubilatoires du directeur de l’Académie régionale de l’enseignement et de la formation de Laâyoune. Ce dernier a, lors d’une conférence de presse tenue la semaine dernière, estimé que l’institution qu’il dirige avait réalisé de bons résultats lors de la précédente année scolaire. Une autosatisfaction qui n’a pas plu à la Fédération provinciale des associations des parents d’élèves de Laâyoune. Cette dernière a exprimé sa vive inquiétude face à ce mauvais résultat, l’académie de la région ayant occupé la dernière place au niveau national avec un taux de réussite au Bac de 55,30%.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du mercredi 9 octobre, que ladite Fédération s’est interrogée sur les raisons du recul de l’enseignement dans une région où tous les moyens sont mis à la disposition du secteur de l’enseignement: «Il est inconcevable que notre académie soit la dernière de la classe au niveau national quand on sait que notre région dispose d’excellentes infrastructures, de cadres administratifs et éducatifs stables, d’absence d’encombrement dans les classes, de soutiens financiers de la part des autorités locales, du Conseil de la région et des autres collectivités locales».

 

Du coup, la Fédération des associations des parents d’élèves impute cet échec aux manquements de certains responsables éducatifs, en plus de l’absence totale des mesures administratives et éducatives visant à faire le suivi et le traitement en son temps des dysfonctionnements enregistrés dans le système mis en place.