L'envoyé des États-Unis pour la lutte contre l'antisémitisme salue la "vision de paix" du roi Mohammed VI | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Mohammed VI Maison de la Mémoire d'Essaouira

Lors de sa visite à la Maison de la Mémoire à Essaouira, le 15 janvier 2020, le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, reçoit des explications  du Grand Rabbin du Maroc David Pinto (à gauche) et du Grand Rabbin de Casablanca, Joseph Israël. 

© Copyright : DR

L'envoyé des États-Unis pour la lutte contre l'antisémitisme salue la "vision de paix" du roi Mohammed VI

Par Le360 (avec MAP) le 18/01/2021 à 20h12

L'Envoyé spécial des Etats-Unis pour la surveillance et la lutte contre l'antisémitisme, Elan Carr, a salué la "vision de paix" du Roi Mohammed VI dans le cadre des progrès accomplis vers la paix au Proche-Orient.

aA

S'exprimant à l'occasion d'une récente rencontre virtuelle marquée par la signature d'un mémorandum d'entente portant sur la lutte contre l’antisémitisme et l’islamophobie avec l’Association Mimouna, Elan Carr a expliqué que la vision du souverain se base sur "l’affection entre les peuples arabes et juifs et entre les religions musulmane et juive".

 

Signé par Elan Carr et le fondateur, président de l’Association Mimouna, El Mehdi Boudra, ce mémorandum vise notamment à "développer et mettre en œuvre des programmes visant à promouvoir le respect mutuel, l’appréciation, la cohabitation pacifique entre les peuples arabes et juifs et leurs pays respectifs, et entre toutes les croyances au Moyen Orient et en Afrique du Nord."

 

 

Selon les termes de cet accord, ces programmes pourront s’appuyer sur le programme scolaire du Maroc, premier pays de la région à inclure l’histoire et la culture juives dans ses manuels scolaires.

 

 

A cet égard, Elan Carr a également tenu à féliciter l'Association Mimouna pour le travail "remarquable" et "profond" qu’elle accomplit en faveur de la lutte contre l’antisémitisme et de la promotion de l’héritage juif marocain.

 

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume aux Etats-Unis, Lalla Joumala Alaoui, a affirmé que "ce nouveau partenariat arrive à point nommé et est le bienvenu car il étend à la société civile l’engagement ferme du gouvernement du Maroc en faveur de la lutte contre l’antisémitisme, l’islamophobie et toutes les formes de haine".

 

"Ce mémorandum d’entente renforce également le partenariat profond et de longue date entre nos deux pays dans la lutte contre toutes les formes d’intolérance et la promotion de la paix et de la cohabitation mutuelles", a souligné l’ambassadeur.

 

"Il s’agit d’un engagement résolu de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui dirige par l’exemple et préserve l’héritage fier de tolérance perpétué par Ses ancêtres", a-t-elle indiqué.

Mémoire commune entre juifs et musulmans: à Essaouira, l’important travail de préservation d’un héritage plurimillénaire 

 

De son côté, l’Envoyée spéciale adjointe pour la surveillance et la lutte contre l’antisémitisme Ellie Cohanim a rappelé que "la communauté juive du Maroc remonte à l’Antiquité".

 

"Grâce au leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’héritage judéo-marocain est désormais enseigné dans les écoles, et un centre dédié à la culture juive a été bâti à Essaouira", s’est félicitée Ellie Cohanim.

 

 

"La signature de ce mémorandum n’est pas uniquement dédiée à honorer le passé juif du Maroc mais à créer un avenir d’harmonie et de tolérance pour toutes les générations à venir", a-t-elle indiqué.

 

El Mehdi Boudra, quant à lui, a exprimé sa reconnaissance pour l'appui américain à l'action de l’Association Mimouna en vue de continuer à mener à bien sa mission.

Mémoire juive

 

Au cours de cette rencontre virtuelle, le directeur exécutif de la Fédération séfarade américaine (ASF), Jason Guberman, a souligné que ce mémorandum d'entente représente une "nouvelle étape majeure" et met en relief "le travail vital de l’Association Mimouna pour continuer à faire du Maroc une exception dans un monde où l'intolérance est grandissante".

 

Créée en 2007 par de jeunes étudiants "désireux de promouvoir et de préserver l'héritage judéo-marocain", l'Association Mimouna a depuis étendu ses activités au niveau national afin de s'engager dans l'éducation de la jeunesse marocaine sur l'héritage juif marocain.

 

Cette prise de conscience se fait notamment à travers les "Journées du patrimoine judéo-marocain" et à travers des activités pédagogiques destinées aux lycéens et aux diplômés.