Les détails de l’affaire d’adultère impliquant Al Adl et le PJD | www.le360.ma

ع
Arrestation
© Copyright : DR

Les détails de l’affaire d’adultère impliquant Al Adl et le PJD

Par Khalil Ibrahimi le 26/02/2019 à 20h45 (mise à jour le 26/02/2019 à 20h47)

Kiosque360. La région de Moulay Yaacoub s’est réveillée, lundi dernier, sur un scandale d’adultère: la femme d’un leader du PJD et fille d’un dirigeant d’Al Adl a été arrêtée en flagrant délit en compagnie de son amant, dans son domicile conjugal. Voici leur histoire.

aA

Non loin de Fès, dans la région de Moulay Yaacoub, une affaire d’adultère vient de secouer le Parti de la justice et du développement (PJD) et le mouvement islamique Al Adl Wal Ihssane. Lundi 25 février, une femme mariée a été arrêtée par la gendarmerie royale de Moulay Yaacoub en flagrant délit d’adultère au coeur de son domicile familial, nous apprend Al Akhbar dans sa livraison du jour.

 

Tout a débuté par l’arrivée inattendue du mari. Ce dernier, leader du PJD dans la région, a surpris sa femme, mère de ses trois enfants et fille d’un dirigeant d’Al Jamaa, en compagnie de son amant.

 

L’homme de 42 ans, commerçant de profession, devait passer la nuit chez de proches parents, avec lesquels il devait régler certains problèmes d’ordre familial, avant de changer d’avis pour rentrer chez lui au crépuscule. 

 

Une fois à la maison, il constate un comportement inhabituel chez sa femme: la table est dignement dressée, l’épouse tirée à quatre épingles et, pour ne rien arranger, des baskets d’homme trainent dans le salon, venant agrémenter ses soupçons. 

 

Afin d’en avoir le coeur net, il décide de fouiller les lieux. Voulant bien sûr commencer par la chambre à coucher, il se confronte à la résistance de sa femme. Celle-ci affirme que sa soeur, venue lui tenir compagnie, dort en tenue légère. Le mari, loin d’être dupe, enfonce la porte et surprend un homme barbu et nu tremblant de peur. 

 

L’époux, muni d’un couteau, se rue alors vers lui et le blesse au bras gauche. Pris au piège, l’amant, un aide commerçant dans un magasin de tissu, se retrouve devant deux choix cruciaux: faire face au mari enragé ou sauter du deuxième étage. Il optera pour la seconde solution. 

 

Heureusement pour lui, la bâche d’un café est venue amortir sa chute. L’histoire aurait pu s’arrêter là si les voisins sortis, affolés par les cris, ne l’avaient pas immobilisé et averti la gendarmerie. Une fois sur place, les gendarmes ont arrêté le mari, l’épouse, et l’amant. 

 

Toujours selon le média casablancais, la femme de 29 ans avait entamé les procédures de divorce, mais ce scandale a donné une tout autre tournure à cette affaire.