Les Marocains de Daech se réfugient aux Philippines | www.le360.ma

ع
daech
© Copyright : DR

Les Marocains de Daech se réfugient aux Philippines

Par Said Fathallah le 15/07/2018 à 22h29 (mise à jour le 15/07/2018 à 22h51)

Kiosque360. Des rapports concordants des renseignements américains et australiens signalent des arrivées massives de combattants marocains de Daech aux Philippines.

aA

Selon des rapports émanant des services de renseignement australiens, des dizaines de combattants de Daech, dont des Marocains, auraient transité par la Turquie et franchi la frontière avec la Bulgarie avec de faux papiers pour atteindre, enfin, la ville de Marawi, aux Philippines, où se trouve un camp spécial pour les accueillir, lit-on dans l’édition du 16 juillet du journal Al Ahdath Al Maghribia.

 

Ces informations sont confirmées par des rapports de la CIA qui, selon la même source, précisent que, depuis deux mois, plusieurs vagues de fuyards venus d’Irak et de Syrie et composées de dizaines de jihadistes ont débarqué aux Philippines. Et le dernier groupe de Marocains qui a trouvé refuge dans la nouvelle «qibla» est arrivé la semaine dernière, sous la conduite d’un chef portant le nom de Abou Al Baraa, d’origine marocaine et né dans le célèbre quartier Ben Souda, à Fès.

Les rapports précisent qu’il aurait été nommé antérieurement par Abou Bakr Al Baghdadi en tant que commandant d’une importante unité, ce qui donne une idée de ses compétences militaires et de sa proximité avec le «Calife».

Le journal arabophone ajoute, en se référant à un rapport de l’agence de renseignement américaine CIA, que celle-ci procède depuis plusieurs mois à la surveillance des mouvements des terroristes qui s’infiltrent en Turquie et signale, ainsi que le confirme la ministre australienne des Affaires étrangères July Bischop, des arrivées en grand nombre de ces combattants à Marawi. L’ampleur du phénomène est telle que la ministre australienne s’en inquiète, se demandant si les Philippines ne seraient pas en passe de devenir le prochain «Califat» d'Al Baghdadi.

 

Pour couvrir cette opération d’exode, les rapports de renseignement indiquent que Daech a choisi le rendez-vous annuel de la Jamaâ Tabligh, qui se tient dans la ville de Marawi. Une grand-messe à laquelle participent les milliers de membres, venus du monde entier, affiliés à cette Jamaâ. La couverture était presque parfaite.