Les pilotes de ligne bientôt formés à l’École militaire de Marrakech: voici la réaction de l’AMPL | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
ERA

Siège de l'Ecole royale de l'air (ERA) à Marrakech

© Copyright : DR

Les pilotes de ligne bientôt formés à l’École militaire de Marrakech: voici la réaction de l’AMPL

Par Wadie El Mouden le 08/07/2020 à 17h50

Dans une déclaration à Le360, le président de l’AMPL, Hicham Falaki, se félicite de l’adoption en Conseil des ministres, lundi 6 juillet, du projet de décret permettant à l’Ecole royale de l’air (ERA) de former les futurs pilotes de ligne des compagnies nationales de transport aérien.

aA

Le nouveau décret autorisant l’école militaire ERA, basée dans le campus des Forces royales de l’air (FRA) à Marrakech, à former les pilotes de ligne des compagnies nationales a été accueilli avec soulagement et grande satisfaction par les membres de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). «Ce décret vient à point nommé combler un vide qui n’a que trop duré. L’AMPL a  toujours été contre la formation à l’étranger qui coûte à l’élève pilote 108 mille euros (ndlr: auprès de l’Ecole nationale de l’aviation civile à Toulouse). Nous avons toujours réclamé la réouverture de l’Ecole nationale des pilotes de ligne (ENPL)», souligne Hicham Falaki.

 

Les dessous de l’accord de paix sociale entre la RAM et les pilotes de ligne

 

La formation auprès de l’ERA permettra également de remédier au problème de sous-effectif qui a poussé la compagnie nationale à recruter 80 pilotes étrangers, sous contrats à durée déterminée, rémunérés à 9.500 euros par mois, a-t-il ajouté.

 

La nouvelle mission confiée à l’ERA pour former les pilotes de ligne des compagnies nationales est perçue comme un retour à la normale du côté des membres de l’AMPL. «Nous nous réjouissons du choix de l’ERA et à l’idée de voir notre pays doté d’une école de formation de pilotes de ligne, à la hauteur de ses ambitions dans le domaine du transport aérien», conclut Hicham Falaki.