Libertés individuelles: le mouvement "Hors la Loi" interpelle les partis politiques | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Stop 490-#stop490

Sit-in numérique pour l'abrogation de l'article 490 du Code pénal.

© Copyright : DR

Libertés individuelles: le mouvement "Hors la Loi" interpelle les partis politiques

Par Qods Chabaa le 22/02/2021 à 19h08

Le collectif Hors la loi pour la défense des libertés individuelles interpelle les partis politiques à propos de l’article 490 du Code pénal. Ce mouvement, qui exige la dépénalisation des relations sexuelles hors-mariage au Maroc, demande aux chefs de partis de prendre clairement position sur cet article 490.

aA

Dans un communiqué diffusé ce lundi 22 février 2021, les soldat(es) du mouvement Hors la Loi, dont fait partie l’écrivaine franco-marocaine Leila Slimani, posent deux questions aux partis politiques. La première, "Votre parti est-il pour ou contre d’abrogation de l’article 490 du Code pénal?". Et la seconde, "Si vous avez répondu "pour" à la précédente question, envisagez-vous d’inclure ce point dans votre programme électoral". Les responsables des partis politiques n’ont qu’à répondre simplement par oui ou par non.

 

"Devant l’ampleur qu’a pris la campagne #STOP490 que nous avons lancée le 3 février et à l’approche des élections législatives, nous sommes souvent interrogé.e.s par les nombreux jeunes qui nous suivent et nous soutiennent : quels sont les partis politiques qui sont favorables à l’abrogation de l’article 490 ?" précise le collectif dans son communiqué.

"Libertés individuelles: en force, les ""Hors la loi"" vont plus loin

 

Le mouvement Hors la loi souligne que les réponses ou, le cas échéant, l’indication de l’absence de réponse, seront publiées sur leurs réseaux sociaux dans un mois. A suivre.