Mediouna: un cimetière chrétien vandalisé par des chasseurs de trésors | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cimetière
© Copyright : DR

Mediouna: un cimetière chrétien vandalisé par des chasseurs de trésors

Par Amyne Asmlal le 16/09/2020 à 22h56

Kiosque360. Sur une soixantaine de sépultures, seule une est restée encore presque intacte. La bande qui a vandalisé le cimetière chrétien a tout emporté, même les stèles et les lourdes pierres tombales fabriquées en béton armé.

aA

Le cimetière chrétien de Mediouna, près de Casablanca, se trouve dans une situation de dégradation très avancée survenue très vite. Les tombeaux ont été vandalisés à la recherche de bijoux qu’auraient portés les dépouilles dans leur dernière demeure et les stèles et les pierres tombales ont disparues, emportées ailleurs.

 

Selon le quotidien Assabah qui rapporte l'information dans son édition du jeudi 17 septembre, la police qui a été saisie de l'affaire vient d'ouvrir une enquête. Derrière ces actes de vandalisme se trouvent des bandes de chasseurs de trésors, précise le quotidien. L'une de ces bandes aurait déjà été surprise dernièrement alors qu'elle s'apprêtait à s'attaquer aux tombes. Ses membres ont débarqué au milieu de la nuit avec l'équipement et le matériel nécessaire pour exhumer les dépouilles à la recherche d'éventuels bijoux. Ils ont été surpris par la police et ont dû prendre la fuite laissant leur matériel sur place. 


D'après le quotidien, le cimetière compte une soixantaine de tombeaux d'anciens colons avec des stèles portant, entre autres inscriptions, leurs noms et de lourdes pierres tombales faites en béton armé. Tout cela a disparu et les habitants de la région ont été étonnés de découvrir à la place des trous.


D'après Assabah, ce cimetière remonte à l'époque du protectorat. Les colons français ont mis la main sur les terres agricoles dans cette zone et s'y sont installés. Un hôpital y a également été construit et accueillait principalement les blessés et mutilés de guerre. 


Après l’indépendance, le cimetière chrétien a été annexé au cimetière musulman et les deux ont été séparés par une clôture et entourés par une autre. Le cimetière est resté pratiquement intact, mais envahi de broussaille, jusqu’à il y a moins d’une année quand les «mafias de la chasse aux trésors» l’ont entièrement vandalisé. Il ne reste plus qu’un seul tombeau encore à peu près intact. Les chasseurs de trésors ont commencé par mettre le feu à la broussaille, acte que la police avait imputé à des inconnus. L’affaire a été classée. Mais, plus tard, les habitants de la région ont commencé à noter l’étranger disparition, jour après jour, des stèles et autres pierres tombales laissant des trous à la place.