Moqaddem et maître de soirées "bunga bunga" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Soirée Bunga bunga
© Copyright : DR

Moqaddem et maître de soirées "bunga bunga"

Par Fayza Senhaji le 09/04/2019 à 19h50

Kiosque360. Un auxiliaire d’autorité est accusé d’organiser des soirées bunga bunga à la plage de Mansouria, près de Benslimane. Il est poursuivi, ainsi que trois autres personnes dont deux femmes, tandis qu’un cinquième individu est actuellement en fuite.

aA

Un auxiliaire d’autorité (Moqaddem) risque gros dans une affaire de mœurs qui secoue la région de Mansouria, relevant de la province de Benslimane. Ce dernier est en effet accusé d’organiser des soirées bunga bunga, la dernière datant de samedi dernier.
 

Assabah, qui rapporte l’information dans son édition du mercredi 10 avril, explique que le scandale a éclaté le jour même où cette dernière soirée avait été organisée. Selon le journal, des éléments de la Gendarmerie royale, en patrouille routinière au niveau de la plage, ont surpris un groupement de personnes formé de l’auxiliaire d’autorité, deux de ses amis, ainsi que deux femmes dont une mariée et en instance de divorce. Après la découverte sur place de bouteilles d’alcool, les éléments de la gendarmerie ont d’abord sollicité des explications de la part des personnes présentes sur place. C’est alors que le Moqaddem a perdu son sang froid et est entré dans une dispute avec les gendarmes. Selon la même source, ces derniers ont commencé par le priver des documents de son véhicule pour éviter qu’il ne s’échappe. Sauf que le principal accusé dans ce scandale a détourné la vigilance des éléments de la gendarmerie pour accéder à son véhicule et s’enfuir avec l’un de ses complices, sans les documents lui permettant de circuler.


Finalement, l’auxiliaire d’autorité s’est livré à la gendarmerie deux jours plus tard, après avoir fait l’objet d’un avis de recherche national lancé après sa fuite. Son complice est, lui, toujours en cavale, tandis que les autres participants à cette soirée bunga bunga ont été interpelés sur place le jour même.


Assabah ajoute que les quatre personnes arrêtées jusque-là sont accusées de débauche, adultère, ébriété publique, conduite en état d’ébriété et complicité dans tous ses faits. Elles ont été présentées à la justice en état d’arrestation, tandis que l’enquête se poursuit dans le cadre de cette affaire pour en cerner tous les contours et pour retrouver le cinquième individu aujourd’hui en fuite.