Le360 Actualités Maroc

ع
Le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI.

© Copyright : DR

MRE: après l'incertitude, un geste royal magnanime

Par Houcine Maimouni-MAP le 13/06/2021 à 19h00

Assurément, le beau geste royal de ce dimanche 13 juin facilitant le retour des Marocains du monde à leur mère-patrie restera gravé à jamais dans la mémoire de millions de compatriotes qui rêvaient de ce moment tant attendu.

aA

Ce geste magnanime revêt pour les Marocains établis à l'étranger une importance toute particulière, d’autant qu’il intervient à deux jours de la reprise des voyages vers le Maroc.

 

Les autorités marocaines avaient en effet annoncé, la semaine dernière, la réouverture "progressive" des frontières aériennes à partir du 15 juin, après des mois de suspension, en raison de la pandémie de coronavirus. La nouvelle a été unanimement saluée au départ comme une bouffée d’oxygène par des compatriotes privés de sceller les retrouvailles avec les leurs, depuis le déclenchement de la pandémie du Covid-19.

 

Les jours ayant suivi ont toutefois été synonymes de désillusion, de déception et d’amertume pour nombre de ceux d’entre eux incapables de concrétiser leur rêve en raison des prix franchement inabordables des billets de transport. Les nerfs chauffés à blanc par deux années d’absence, certains étaient prêts à tout pour rejoindre la mère-patrie malgré les conditions toujours en vigueur (certificat de vaccination, test PCR négatif, etc.).

Le Roi exhorte les opérateurs du transport aérien et maritime à faciliter le retour des MRE à des prix raisonnables

 

Sauf que certaines compagnies aériennes et maritimes, profitant de cette réouverture, ont pratiqué des tarifs astronomiques au risque de vider cette opération de sa substance éminemment humanitaire et solidaire dans un contexte pandémique éprouvant pour tous.

 

Dans le cas des Marocains établis en Europe, qui concentre la majorité des membres de la communauté marocaine à l’étranger, la déception était d’autant plus amère que la traversée par bateau ne peut se faire, pour la deuxième année consécutive, que par les seuls ports de Sète (France) et de Gênes (Italie).

 

Alors que les prix des billets poursuivaient chaque jour qui passe leur flambée vertigineuse, parfois trois à quatre fois le tarif normal, bien des familles, surtout nombreuses, ont été contraintes à prendre leur mal en patience et à reporter ce voyage tant espéré, en attendant des lendemains plus cléments.

Accès au territoire national: les Marocains en provenance des pays de la liste B exemptés d'autorisation préalable

 

C’est sur ce fond de résignation mêlée d’impuissance que le communiqué du cabinet royal d’aujourd’hui est venu, comme un baume, remonter le moral, requinquer l’espoir et raviver rêves et espérances.

 

S’il est vrai que la très haute sollicitude dont le Roi Mohammed VI n’a cessé d’entourer les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger n’est plus à démontrer, la magnanimité de ce geste a révélé une nouvelle fois la fibre bienveillante d’un Souverain toujours à l’écoute de ses sujets.

 

Le texte est d’une éloquence sans pareille. Il indique clairement que le souverain a bien voulu donner ses très hautes instructions aux autorités compétentes et à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport, afin d’œuvrer à la facilitation du retour au pays des Marocains résidant à l’étranger à des prix raisonnables.

Vidéo. Opération Marhaba-2021: les MRE des pays de la liste A exemptés de l'autorisation exceptionnelle

 

Le Roi "a ordonné à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la compagnie Royal Air Maroc, ainsi qu'aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix raisonnables qui soient à la portée de tous, ainsi que d’assurer un nombre suffisant de rotations, afin de permettre aux familles marocaines à l’étranger de rentrer au pays et renouer avec leurs familles et proches", souligne le communiqué.

 

La même source précise que "Sa Majesté le Roi a exhorté tous les opérateurs du tourisme, aussi bien dans le domaine du transport que de l’hôtellerie, à prendre les dispositions nécessaires afin d’accueillir les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger dans les meilleures conditions et aux meilleurs prix".

 

Autant dire que l’espoir renaît, le rêve est permis. Le Maroc, sous la conduite bienveillante de son Souverain, est désormais plus accessible que jamais à ses enfants.