Nador: 10 ans de prison pour un individu qui a violé sa mère | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
inceste
© Copyright : Le360

Nador: 10 ans de prison pour un individu qui a violé sa mère

Par Mohamed Deychillaoui le 14/09/2021 à 23h09 (mise à jour le 14/09/2021 à 23h24)

Kiosque360. L’addiction à la drogue transforme le plus souvent certains individus en monstres. L’exemple par ce jeune homme de 21 ans qui, en mars dernier, en est arrivé à violenter et agresser sexuellement sa propre mère.

aA

Dans son édition du mercredi 15 septembre, le quotidien Assabah rapporte que la Chambre criminelle du tribunal d’appel de Nador a examiné, la semaine dernière, une affaire d’inceste d’un genre particulier. Le procureur général du roi dudit tribunal a en effet prononcé son verdict à l’encontre d’un jeune homme de 21 ans, poursuivi pour le viol de sa mère, violences et usage de drogues fortes. Après avoir reconnu les faits qui lui sont reprochés tout en les mettant sur le compte de l’effet de la drogue, il a été condamné, lundi dernier, à 10 ans de prison ferme.

 

Assabah rappelle que le criminel a été arrêté en mars dernier suite à une plainte déposée par sa mère, qui a raconté aux enquêteurs que son fils la violentait régulièrement, mais s'était contenté, jusqu'ici, de la menacer de viol sans jamais passer à l’incroyable acte. Jusqu’à cette nuit fatidique de mars dernier. En effet, ce soir-là, vers minuit, le jeune drogué, une arme arme blanche  à la main, a violé sa propre mère. Cette dernière a réussi à prendre la fuite du domicile familial peu après, pour se réfugier chez des voisins à qui elle a immédiatement raconté le forfait immonde commis par son fils.

 

Elle a alors été conduite à l’hôpital où un médecin de permanence lui a délivré une attestation confirmant les violences corporelles et l’agression sexuelle. Tôt, le lendemain, elle s’est rendue au commissariat de police pour y déposer plainte. Connu dans le quartier pour sa violence et son addiction à la drogue, le criminel a été rapidement arrêté par la police, avant de passer aux aveux. Reste à savoir pourquoi ce barbare n’a pas écopé d’une condamnation de prison à vie.