Le360 Actualités Maroc

ع
DGSN - siège central Rabat

DGSN, siège central, Rabat.

© Copyright : DR

Nador: mise en échec d'une tentative de trafic de cocaïne vers le Maroc, depuis Melilla

Par Le360 (avec MAP) le 28/01/2021 à 10h32

Un bateau de pêche en provenance des côtes du préside de Melilla, a été saisi dans le port de Beni Ansar, avec à son bord 5,570 kg de cocaïne, 2 kg d’héroïne, 3.420 comprimés de psychotropes et de 400 grammes d’une substance chimique, de couleur blanche.

aA

Les éléments de la police judiciaire de la ville de Nador ont mis en échec, hier soir, jeudi 27 janvier 2021, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération de trafic de cocaïne, d’héroïne et de psychotropes à destination du Maroc, à travers des voies maritimes en provenance de Melilla.

 

Cette opération a été exécutée dans le port de Beni Ansar, à Nador, indique dans un communiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), qui indique qu’il a été procédé à la saisie d'un bateau de pêche en provenance des côtes de la ville de Melilla avec à son bord 5,570 kg de cocaïne, 2 kg d’héroïne, 3.420 comprimés psychotropes, et de 400 grammes d’une substance chimique, de couleur blanche.

La DGSN intercepte une cargaison de cocaïne en collaboration avec la DEA américaine

 

Les recherches ont permis d’interpeller quatre individus pour leurs liens présumés avec l’activité du réseau criminel impliqué dans cette tentative de trafic de cette quantité de drogues dures et de psychotropes, poursuit le communiqué, ajoutant que les perquisitions effectuées aux domiciles des suspects ont abouti à la saisie de 190 kg de haschisch, d’armes blanches, de trois voitures portant de fausses plaques d’immatriculation étrangères et nationales, d’une balance électronique et d’importantes sommes d'argent, dont il est soupçonné qu'elles proviennent de ces activités criminelles.

 

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, en vue d’identifier les personnes impliquées dans ce réseau criminel et les voies suivies dans ces opérations de trafic, tout en déterminant les liens et ramifications du réseau aux niveaux national et international, précise la DGSN, qui indique que des échantillons des substances narcotiques et chimiques saisies ont été soumis au laboratoire de la police scientifique, pour de nécessaires expertises.