Le360 Actualités Maroc

ع
Chira

Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue par la DGSN.

© Copyright : DGSN

Nador: près de cinq tonnes de haschisch saisies

Par Le360 (avec MAP) le 15/01/2021 à 08h45 (mise à jour le 15/01/2021 à 08h46)

Sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération de trafic international de drogue a été mise en échec.

aA

Les éléments de la brigade de la police judiciaire relevant du district provincial de sûreté de Nador ont mis en échec, mercredi soir et jeudi matin sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération de trafic international de drogue et saisi une quantité de 4 tonnes et 762 kilogrammes de haschisch.

 

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que ces quantités importantes de haschisch ont été saisies lors de deux opérations successives, la première effectuée dans la zone de Oulad Amghar, située dans la province de Driouch, qui a permis de saisir 70 ballots de haschisch, d'un poids total de 2 tonnes et 552 kg, alors que la deuxième opération menée au douar Tizgha Ajdir, dans la même zone rurale, a permis de saisir 67 autres ballots de haschisch d'un poids de 2 tonnes et 210 kilogrammes, portant ainsi le total de la quantité de drogue saisie à 4 tonnes et 762 kg.

Laâyoune: saisie de près de 2 tonnes de haschisch, quatre individus interpellés 

 

Les fouilles menées en marge de ces opérations sécuritaires ont permis de saisir des équipements et du matériel logistiques utilisés dans le trafic international de drogue, ajoute la DGSN, indiquant qu'il s'agit de cinq voitures, une moto, un embarcation pneumatique et de deux moteurs hors-bord.

 

Les mesures d'enquête ont permis d'interpeller un mineur, âgé de 17 ans, soupçonné d'être impliqué dans cette activité criminelle, explique la même source. Les opérations sécuritaires conjointes entre la police judiciaire et les services de la DGST se poursuivent pour identifier d'autres complices dans la possession et le trafic de ces stupéfiants et déterminer les éventuelles ramifications de cette activité criminelle, aux niveaux national et international, a conclu la DGSN dans son communiqué.