Nouaceur: une soirée arrosée entre homosexuels se termine par un meurtre | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Meurtre
© Copyright : DR

Nouaceur: une soirée arrosée entre homosexuels se termine par un meurtre

Par Fayza Senhaji le 15/10/2020 à 21h53

Kiosque360. Le corps en décomposition du gardien d’une ferme a été découvert plusieurs semaines après son décès. L'enquête a permis de révéler qu'il a été tué lors d’une soirée arrosée organisée à l'insu du propriétaire qui s'était absenté à cause de la pandémie.

aA

Un meurtre commis en juillet dernier a enfin trouvé son dénouement. Les éléments de la gendarmerie royale à Nouaceur ont réussi après plusieurs semaines d’enquête et d’investigation à résoudre le mystère du meurtre du gardien d’une ferme à Douar Ouled Saleh, dont le corps a été retrouvé dans sa chambre en état de décomposition.

 

Selon le journal Assabah dans son édition du vendredi 16 octobre, l'enquête a révélé que la victime a été tuée au cours d’une soirée arrosée entre homosexuels. Selon les sources du journal, la brigade de la gendarmerie à Nouaceur a présenté, mercredi dernier, trois suspects devant le procureur général près la cour d’appel à Casablanca. Le premier suspect est poursuivi pour meurtre avec préméditation après avoir avoué avoir poignardé la victime. Les deux autres accusés sont poursuivis pour non-dénonciation d’un crime.


Les détails du crime sont révélés par les sources d’Assabah. Le journal explique que le jeune gardien a été tué en juillet dernier et que son corps a été caché dans la chambre qu'il occupait dans la ferme où il travaillait. Le crime n'a été découvert que lorsque le propriétaire de la ferme est revenu dans sa propriété le 15 septembre dernier après plusieurs mois d'absence. Le propriétaire a trouvé le gardien dans sa chambre dans un état avancé de décomposition.


Les faits entourant le meurtre étant connus, ils restent à en connaître les raisons. Assabah croit savoir que la victime a profité de l’absence du propriétaire de la ferme pour organiser régulièrement des soirées arrosées avec ses amis qui entretenaient des relations homosexuelles. Lors de l'une de ces soirées, un conflit a éclaté entre la victime et l’un de ses amis et ce dernier a fini par la poignarder à deux reprises devant deux témoins.


Les premiers soupçons se sont portés sur le propriétaire de la ferme, parce que les enquêteurs ont eu des informations selon lesquelles il comptait renvoyer son employé. Mais les investigations ont permis aux enquêteurs de découvrir que le gardien organisait souvent des soirées où l’alcool coulait à flots et les menés sur la bonne voie.