Officiel. Casablanca: prolongement des mesures restrictives pour 14 jours à partir du lundi 5 octobre | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Covid-19: un retour au couvre-feu nocturne à Casablanca

Une artère de Casablanca, pendant le couvre-feu nocturne.

© Copyright : love e360

Officiel. Casablanca: prolongement des mesures restrictives pour 14 jours à partir du lundi 5 octobre

Par Le360 (avec MAP) le 01/10/2020 à 20h00 (mise à jour le 01/10/2020 à 20h05)

Le gouvernement a décidé, jeudi, la prorogation de la mise en oeuvre des mesures décidées dans la préfecture de Casablanca le 7 septembre dernier, pour une deuxième période supplémentaire de 14 jours, à partir du lundi 5 octobre.

aA

Cette décision intervient suite aux conclusions des opérations de suivi et d'évaluation régulières effectuées par les comités de veille et de suivi de la préfecture de Casablanca, et en tenant compte des recommandations de la Commission scientifique spécialisée, sur la nécessité de poursuivre les mesures nécessaires pour faire face à la propagation du coronavirus (Covid-19), indique un communiqué du gouvernement.

 

Durant cette période, précise le gouvernement, les mesures prises auparavant seront maintenues sauf pour les établissements et instituts d'enseignement, qui ouvriront leurs portes à partir du 5 octobre pour une reprise des études dans l'ensemble des cycles et niveaux, en mode présentiel pour les apprenants dont les tuteurs ont opté pour cette option d'apprentissage. 

Casablanca: réouverture des écoles, lundi 5 octobre, et maintien du couvre-feu pour 15 jours supplémentaires

 

La reprise des études se fera dans le respect des mesures préventives décidées, en veillant au suivi continu de la situation sanitaire dans l'ensemble de ces établissements, et à la prise des mesures nécessaires selon l'évolution de la situation épidémiologique, indique la même source.

 

Le gouvernement appelle les citoyennes et les citoyens à continuer à respecter les directives des autorités publiques et des mesures préventives nécessaires, particulièrement la distanciation physique, les règles d'hygiène et l'obligation du port du masque, conclut le communiqué.