Omra: des pèlerins escroqués par une agence à Rabat | www.le360.ma

ع
la-mecque-mekka-hajj-omra-pelerinage
© Copyright : DR

Omra: des pèlerins escroqués par une agence à Rabat

Par Mohamed Younsi le 01/06/2017 à 21h05

Kiosque360. Plus de quarante pèlerins pour la Omra ont été arnaqués par le patron d’une agence de voyage, à Rabat. Il leur avait promis, moyennant des sommes d’argent importantes, des packages pour ce voyage spirituel, avant de disparaître dans la nature. La PJ de Rabat a ouvert une enquête.

aA

Une nouvelle affaire d’arnaque à la Omra vient d’éclater à Rabat, en ce début de mois sacré de Ramadan.

En effet, plus de quarante pèlerins pour la Omra ont été induits en erreur par le patron d’une agence de voyage qui leur avait proposé des formules alléchantes pour leur visite des Lieux Saints. Or, après avoir dévalisé ses clients, l'homme s'est volatilisé dans la nature sans, bien entendu, honorer ses engagements.  

 

Le quotidien Assabah, qui rapporte l’information dans son édition de ce vendredi 2 juin, affirme que le mis en cause a pu encaisser 50% à 70% du montant total que devra payer chaque pèlerin pour la Omra.

En contrepartie de chaque somme encaissée, ce patron d’agence de voyage délivrait un bout de papier sans en-tête ni signature aux clients. Par ailleurs, il prenait soin de bien étaler ses rendez-vous sur toute la semaine, pour éviter des rassemblements de clients devant ou dans son agence de voyage. Et ce jusqu'à lundi dernier, jour où un dernier groupe de personnes arnaquées s’est retrouvé devant l’agence fermée.

 

Les sources du quotidien précisent que des problèmes familiaux seraient à l’origine de la faillite de ce patron d’agence de voyage qui aurait quitté le territoire national. Et d’ajouter que la police judiciaire de Rabat a ouvert une enquête pour tirer cette affaire au clair.  

 

De même, la Fédération nationale des agences de voyage a saisi l’association régionale des agences de voyages à Rabat-Salé-Kénitra pour geler l’adhésion de cette agence, en attendant les résultats de l’enquête menée par les limiers de Rabat sous la supervision du Parquet de la ville.