Ouazzane: arrestation de trois individus ayant diffusé une sextape | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Sextape Cybersexe
© Copyright : DR

Ouazzane: arrestation de trois individus ayant diffusé une sextape

Par Mohamed Younsi le 22/02/2021 à 19h08

Kiosque360. Les auteurs de la diffusion de photos et de vidéos scandaleuses mettant en scène deux collégiennes ont été arrêtés par la gendarmerie royale de Ouazzane. Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet compétent. Les détails.

aA

Les éléments de la gendarmerie royale de la brigade de Brikcha, relevant de Ouazzane, ont arrêté, samedi dernier, trois individus pour avoir diffusé des photos et des vidéos montrant deux jeunes collégiennes mineures, âgées d’environ quinze ans. Ces deux collégiennes poursuivent leur scolarité dans un collège de la commune d’Asjen, d’où sont également issus les trois individus mis en cause, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du mardi 23 février. Les trois individus ont été placés en garde à vue en attendant les résultats de l’enquête ouverte sous la supervision du parquet compétent à Ouazzane. D’autant que les photos et vidéos, scandaleuses, ont largement circulé, dans la région, sur les applications de messagerie instantanée. 

 

Dans une déclaration au quotidien, le président du bureau provincial de la ligue marocaine pour la défense des droits de l’Homme à Ouazzane, Noureddine Othmane, a affirmé que la diffusion des vidéos et des photos de ces deux collégiennes mineures a interpellé les autorités compétentes qui ont rapidement réagi pour identifier les auteurs du crime. Et de préciser que, dans le cadre de l’enquête ouverte, il a été procédé à l’audition des deux victimes, alors que les trois mis en cause sont en garde à vue. Le représentant de la ligue marocaine pour la défense des droits de l’Homme à Ouazzane a d'ailleurs fait savoir que son association avait tiré la sonnette d’alarme sur certaines pratiques dans les environs des établissements scolaires de la province. Il a ainsi dénoncé le trafic de stupéfiants, le harcèlement et l’exploitation sexuelle qui pourraient plonger dans l’enfer et les élèves et leurs familles. Et d’appeler les autorités compétentes à assumer leur responsabilité et à appliquer strictement la loi pour sanctionner toute personne impliquée dans ces crimes. De même, il a appelé les responsables de la province à mettre à la disposition des élèves des espaces culturels et éducatifs afin de les protéger des criminels.