Parité. Bassima Hakkaoui défend le plan «Ikram» au Caire | www.le360.ma

ع
Bassima Hakkaoui
© Copyright : DR

Parité. Bassima Hakkaoui défend le plan «Ikram» au Caire

Par Le360 le 04/02/2015 à 20h00 (mise à jour le 04/02/2015 à 20h19)

Le programme «Ikram» visant à institutionnaliser et promouvoir les valeurs de parité et d'égalité a été mis en avant, mardi 3 février au Caire, par Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social.

aA

Prenant part aux travaux de la conférence arabe sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la déclaration et du programme de «Pékin 20 ans après», Bassima Hakkaoui a axé son intervention sur le plan gouvernemental national «Ikram» de parité (2012- 2016). En ce sens, la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social a souligné que le programme vise à «jeter les bases de la parité et à intégrer l'approche du genre dans la planification et le budget de l'Etat et l'amélioration de l'image de la femme».

 

Ce programme, a rappelé la ministre, contient 24 objectifs et 157 mesures. La lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes, la lutte contre la pauvreté et la précarité, la promotion des droits des femmes âgées, des femmes en situation de handicap, l'accès équitable aux postes de prise de décision et l'égalité des chances sur le marché du travail sont les principaux objectifs du plan «Ikram». Lors de son intervention, Bassima Hakkaoui a mis en exergue les progrès accomplis par le royaume sur le plan législatif, avec l'adoption d'un nouveau code de la famille, d'une loi de la nationalité, d'un code de travail et la constitutionnalisation de l'égalité homme-femme.