Pédophilie: 2.800 agressions sexuelles par an contre les enfants au Maroc | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Violence contre les enfants
© Copyright : DR

Pédophilie: 2.800 agressions sexuelles par an contre les enfants au Maroc

Par Hassan Benadad le 18/09/2020 à 23h54 (mise à jour le 19/09/2020 à 05h36)

Kiosque360. La présidence du ministère public a publié un rapport sur les différentes formes de violences commises contre les enfants. Les agressions sexuelles arrivent en tête avec 2.800 cas.

aA

Le dernier rapport de la présidence du ministère public indique que les agressions sexuelles occupent une place avancée dans le triste classement des crimes commis contre les enfants.

 

Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition des samedi et dimanche 19 et 20 septembre, que 2.800 cas d’agressions sexuelles ont été enregistrés, dont la majorité perpétrée avec violence. Le nombre d’affaires a atteint 7.263 cas en 2018 contre 5.980 en 2017. Les statistiques ont différencié les auteurs de ces crimes selon leurs liens, parentaux ou autres, avec les victimes. C’est ainsi qu’en matière de degré de parenté, 6 pères ont été poursuivis pour viol sur leurs filles mineures tandis que 537 accusés étaient étrangers à la famille et 3 individus étaient des employeurs des victimes.

 

Sur le plan des attentats à la pudeur avec violence, on dénombre 20 pères et 3 frères ainsi que 1.856 individus n’ayant aucune relation familiale avec les victimes. Dans son deuxième rapport, le ministère public énumère les multiples sortes de crimes commis contre les enfants. La liste comprend notamment le viol d’un mineur avec ou sans violence, l’attentat à la pudeur sur un mineur avec ou sans violence, la traite d’enfants, l’enlèvement et l’exploitation des mineurs dans la prostitution ainsi que l’homicide volontaire.

 

Le quotidien Assabah rapporte que l’année 2018 a enregistré 536 viols de filles mineures et 1.756 attentats à la pudeur avec violence contre 1.422 filles et 334 garçons. Le nombre total des attentats à la pudeur sans violence a atteint 523 cas, répartis entre 345 filles et 178 garçons. Quant aux crimes d’enlèvement, ils ont été perpétrés contre 309 mineurs soit 275 filles et 34 garçons. Le nombre d’enfants victimes de la traite d’êtres humains s’est élevé à 38 cas dont 23 filles tandis que dans l’exploitation des mineurs dans le trafic de drogue, on dénombre une fille et 8 garçons.

 

Quant au nombre d’atteinte à l’intégrité physique des enfants, il s’est élevé à 1.454 cas dont 478 ont dépassé une durée d’incapacité de 20 jours. En définitive, le nombre total de crimes contre des enfants a atteint 7.031 cas, soit 66,6% à l’encontre des filles et 33,6% contre des garçons.