Rabat: Quand Hammouchi verbalise Hammouchi | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Abdellatif Hammouchi

Abdellatif Hammouchi.

© Copyright : DR

Rabat: Quand Hammouchi verbalise Hammouchi

Par M'Hamed Hamrouch le 15/06/2019 à 13h04 (mise à jour le 15/06/2019 à 15h15)

Pour avoir roulé au-delà de la vitesse autorisée, vendredi 14 juin au niveau de la rocade extérieure de Rabat, la soeur d'Abdellatif Hammouchi a été interpellée avec son chauffeur par des agents de la circulation, qui l’ont verbalisée et lui ont fait dûment payer l'amende de l'infraction.

aA

L’infraction aurait pu passer comme un banal fait divers tellement elle est courante. Sauf qu’ici, l’infraction et la sanction induite et dûment payée concerne la soeur du patron du pôle sécuritaire DGSN-DGST, Leïla Hammouchi, qui est gouverneure au ministère de l’Intérieur.

 

La voiture de Leïla Hammouchi, conduite par son chauffeur, roulait à 100 Km/heure, vendredi 14 juin au niveau de la rocade extérieure à Rabat, et donc au-delà de la vitesse autorisée à l’intérieur du périmètre urbain. Elle a été ainsi flashée et son conducteur interpellé par les agents de la circulation. Mais quelle ne fut la surprise de ces derniers quand ils ont constaté qu’à bord de la voiture «contrevenante», se trouvait la soeur du premier responsable de la sécurité nationale.

 

La nouvelle arme de Hammouchi pour lutter contre la falsification des PV 

 

Les agents ont préféré aviser leur hiérarchie. L'information finit par arriver à  Abdellatif Hammouchi qui, aussitôt avisé, n’a pas eu l’ombre d’une hésitation. «Il faut la verbaliser comme tout le monde», a-t-il ordonné, catégorique.

 

Verbalisée pour excès de vitesse, la soeur de Hammouchi a dû s’acquitter de l’amende de l’infraction qui, en vertu du Code de la route, va de 700 à 1400 dirhams. 

 

Cette intransigeance d’Abdellatif Hammouchi dans la stricte application de loi n’est pas la première du genre. L’homme est bien connu pour ne pas intervenir en faveur de quiconque. C’est un fervent défenseur de l’application de la loi à tous, fut-ce à sa propre sœur.