Le360 Actualités Maroc

ع
garde à vue
© Copyright : DR

Rabat: un "Oueld lefchouch" tue un policier et en envoie un autre aux urgences

Par Hassan Benadad le 05/09/2021 à 21h11

Kiosque360. Un «gosse de riche» qui, manifestement, conduisait sa voiture de luxe en état d’ivresse, a percuté deux agents de police, provoquant la mort de l’un et blessant grièvement le deuxième.

aA

Le fils d’une famille aisée a percuté vendredi dernier, avec sa voiture de luxe, deux agents de police qui étaient en faction devant l’une des ambassades du quartier Souissi. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du lundi 6 septembre, que l’un des policiers est mort sur le coup et que le deuxième a été transporté à l'hôpital dans un état grave. Selon des sources proches de l’enquête, le pronostic vital de l’agent blessé serait engagé suite à un traumatisme crânien et une fracture de la colonne vertébrale. Le «gosse de riche» a renversé les deux agents de police après avoir commis une infraction routière. Il a ensuite pris la poudre d’escampette en abandonnant sa voiture sur les lieux. 

 

Dès qu’ils ont été informés de cet «accident», plusieurs services de sécurité ont été mis en alerte pour traquer le chauffard qui avait pris la fuite pour une destination inconnue. Une brigade chargée de l’enquête préliminaire a pu identifier le conducteur et a lancé un mandat d’arrêt national à son encontre. Le fuyard a fini par se rendre le lendemain (samedi dans la soirée) aux services de police de l’arrondissement de Souissi Takadoum.

 

Le quotidien Assabah rapporte que le parquet a ordonné sa mise en garde à vue pour les besoins de l’enquête et les lourds chefs d’inculpation de mort aggravée par délit de fuite et ivresse manifeste. Le mis en cause sera déféré devant le parquet général, ce lundi, pour être interrogé sur les graves actes qu’il a commis. Selon certaines sources, il n’est pas exclu qu’il soit poursuivi pour violence intentionnelle ou homicide involontaire et grave imprudence au volant. La voiture du conducteur a été remorquée vers la fourrière municipale sur ordre du parquet général. 

 

Par ailleurs, la dépouille de l’agent de police tué dans l’accident, fils d’un ex-commissaire, a été remise à sa famille à une heure tardive, dans la nuit de vendredi. Selon les mêmes sources, le patron de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, suit personnellement l’évolution de l’état de santé du deuxième policier qui se trouve toujours entre la vie et la mort, dans le service de réanimation.