Revue du Web: la petite Aya, défigurée, est prise en charge par un chirurgien | www.le360.ma

ع
aya
© Copyright : DR

Revue du Web: la petite Aya, défigurée, est prise en charge par un chirurgien

Par Rania Laabid le 21/02/2018 à 18h47

Kiosque360. L'agression d'une jeune fille à Kénitra choque la Toile, l'histoire d'une jeune femme bloquée à l'aéroport avec son chien, la surprise d'un client qui découvre que son sushi est encore vivant, un américain se filmant en train de détruire son arme... Round up.

aA

L’agression de la jeune Aya, une adolescente vivant à Kenitra qui a été sauvagement agressée et lourdement blessée au visage, a choqué les réseaux sociaux. Heureusement, un chirurgien esthétique l’a prise en charge et l’a opérée gracieusement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire d'une jeune femme bloquée à l'aéroport avec son chien

 

"Dièse", une artiste marocaine répondant au nom de Sarah Rahal, est restée bloquée à l’aéroport de Casablanca car la RAM refusait d’embarquer son chien. Son histoire a fait le tour de Facebook.

 

Sa toute première vidéo, où elle expliquait son problème pour rentrer en France avec son animal de compagnie, avait récolté pas moins d’un demi-million de vues sur Facebook et a été massivement partagée. 

 

 


24 heures plus tard, la compagnie, qui aurait dû l’informer d’un changement de règlementation dans le transport des animaux de compagnie, a finalement accepté de prendre en charge le chien. La bête a finalement débarqué en bonne santé en France!

 

 

 

Dans un restaurant, il découvre que son sushi est encore vivant

 

Une palourde encore "vivante" sur un sushi fait le buzz sur Twitter. Un spécialiste de la vie marine explique que leur système nerveux étant simple, ce genre de "réflexes" était tout à fait normal. Mais difficile de ne pas frémir en voyant cette vidéo...
 

 

 

 

 

Fusillade de Floride: un américain détruit son arme 


Trois jours après la fusillade de Floride, un internaute se filme en train de détruire son arme à feu, achetée il y a 30 ans. Pour lui, il ne suffit plus de chercher les causes de ces tueries parmi les jeux vidéos ou une enfance difficile car, au bout du compte, c’est bien avec une arme à feu que les carnages sont causés. Sa vidéo a été partagée 400.000 fois et visionnée plus de 22 millions de fois.