Salé: le BCIJ neutralise de dangereux malfrats | www.le360.ma

ع
BCIJ

Eléments du BCIJ, le bras antiterroriste du Maroc.

© Copyright : AFP

Salé: le BCIJ neutralise de dangereux malfrats

Par Said Fathallah le 01/10/2018 à 20h17 (mise à jour le 01/10/2018 à 20h19)

Kiosque360. Recherchés pour des délits graves, deux énergumènes ont renversé une policière et un agent motorisé qui tentaient de les arrêter, avant que les éléments du BCIJ n’interviennent.

aA

La ville de Salé a vécu des heures difficiles, dimanche dernier, deux individus aux lourds casiers judiciaires y ayant commis une série d’agressions et de vols à bord d’une voiture volée, rapporte Assabah dans son édition de ce mardi 2 octobre. Les mis en cause, qui avaient commencé par des vols sous la menace d’une arme blanche et des agressions sauvages, avaient été signalés à toutes les unités de police, qui se sont déployées dans la ville. Les délinquants ont d'ailleurs foncé sur une policière qui avait tenté de les intercepter aux alentours d’un restaurant situé près de la Marina, lui causant des blessures au niveau de la main. Ils ont ensuite repris leur course folle, tandis que la policière était évacuée vers l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

 

D’autres agressions ont suivi dans l’ancienne médina, ainsi que dans le quartier Sidi Moussa. Il aura fallu l’intervention musclée des éléments du BCIJ pour mettre fin à cette folle aventure qui a failli s'achever sur une tragédie, le criminel tandem ayant tenté de kidnapper une jeune fille qui leur a échappé de justesse.

 

L’un des deux individus a été mis hors d’état de nuire, tandis que l’autre, en fuite, est toujours recherché.

Les services de la police judiciaire du district préfectoral ont procédé, dimanche après-midi et lundi matin, à l’audition des victimes dans leurs locaux de Dar Assalam. Le Parquet a ordonné d’approfondir les investigations relatives aux plaintes qui ont été déposées auprès de la PJ, concernant des agressions et vols à bord de cette voiture déjà signalée.

 

Tout comme son acolyte, le repris de justice appréhendé a déjà à son palmarès plusieurs forfaits du même genre. Il a été placé en garde à vue sous la supervision du Parquet compétent. Le domicile de son complice, sis dans le quartier Al Inbiaât, a également fait l’objet d’une visite de la PJ qui a découvert que le malfrat venait de quitter la prison, après y avoir séjourné 4 années durant, pour des délits similaires.