Le360 Actualités Maroc

ع
Médecins - AMO

Les médecins libéraux appellent, entre autres, à la révision de la grille des tarifs de référence (photo d'illustration).

© Copyright : Canva

Santé: Aït Taleb promet une valorisation des salaires des personnels médicaux

Par Khalil Rachdi le 13/01/2022 à 21h20

Kiosque360. Face à la “pénurie aiguë” de médecins et d’infirmiers, le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb promet une valorisation des salaires des personnels médicaux. Détails dans cette revue de presse du quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

aA

Vers une augmentation des salaires pour les personnels de santé? C’est en tout cas ce qu’a promis le ministre de tutelle, Khalid Aït Taleb, dans un entretien accordé à l’agence Reuters. Objectif: faire face à la “pénurie aiguë” de médecins et d’infirmiers que connaît le Royaume, rapporte Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du 14 janvier. D’après le ministre de la Santé, cette pénurie se traduit en chiffre par le besoin de 32.000 médecins et 65.000 infirmiers dans les hôpitaux marocains.


Alors qu’il souhaite pallier le manque d’effectif tout en poursuivant la lutte contre la pandémie du Covid-19, Khalid Aït Taleb promet ainsi d’augmenter les salaires des personnels médicaux. Autre mesure suggérée par le ministre de la Santé: la mise en place de différentes incitations fiscales pour attirer les investisseurs et médecins étrangers. Cette mesure permettrait également, selon la même source, d’encourager les médecins marocains à rester dans le secteur public.


Pour rappel, la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants avait adopté en juillet dernier le projet de loi n°33.21 qui modifie et complète la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine. Ce projet de loi vise à lever les restrictions qui empêchent les médecins étrangers d’exercer leur profession au Maroc pour combler la carence en personnel médical dans les hôpitaux. Au grand dam du Conseil national de l’ordre des médecins qui rejette le projet depuis son adoption par le Conseil de gouvernement en mai 2021.


Interrogé sur un éventuel confinement pour faire face à la troisième vague de la pandémie, marquée par la propagation du variant Omicron, le ministre de la Santé soutient qu’il est “peu probable que nous rétablissions un confinement total”. “Cependant, ajoute-t-il, un nouveau resserrement des restrictions dépend de l’évolution de la pandémie”.


Alors que la société pharmaceutique marocaine Sothema avait signé en 2021 un accord avec le chinois Sinopharm pour produire localement son vaccin contre le coronavirus, Khalid Aït Taleb annonce que la production sera officiellement lancée en 2022 et exportée vers les pays d’Afrique.