Santé: El Hajoui met en garde 22 pharmacies | www.le360.ma

ع
pharmacie
© Copyright : DR

Santé: El Hajoui met en garde 22 pharmacies

Par Khalil Ibrahimi le 07/11/2019 à 22h03

Kiosque360. Le secrétaire général du gouvernement, Mohamed El Hajoui, a 22 pharmacies dans le collimateur. Ces établissements ne respectent pas les normes en vigueur. Les détails.

aA

En tant que garant de l’application des législations concernant certaines professions réglementées relevant de sa compétence, le secrétaire général du gouvernement, Mohamed El Hajoui, a averti 22 pharmacies qui ne respectent pas les normes réglementaires. C’est en tous cas ce qu'on apprend dans l'édition du 8 novembre du quotidien arabophone Assabah.


Le média casablancais précise que le secrétariat général du gouvernement, en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP), a élaboré un projet de loi visant à actualiser et à moderniser le cadre juridique régissant l'exercice de la profession des pharmaciens et à leur fournir les moyens de renforcer leur corps professionnel pour accomplir leurs tâches dans des conditions optimales.


Assabah ajoute que le texte de loi régissant le conseil de l’ordre national des pharmaciens ne répond plus aux besoins du secteur. Une évidence, au vu de l'augmentation du nombre de pharmacies: elles étaient 500 lors de sa promulgation alors qu’il existe actuellement plus de 13.000 officines au Maroc. La mise en place d'une nouvelle loi est donc devenue une obligation.


Ledit projet de loi (n° 18.98) a, pour rappel, été approuvé ce jeudi 7 novembre par le conseil de gouvernement réuni sous la présidence du chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani.


Selon le communiqué du gouvernement, cette loi permettra le renforcement de la transparence en prévoyant de nouvelles exigences visant à améliorer la gestion des ressources du conseil, notamment en ce qui concerne l'audit obligatoire et le contrôle annuel des comptes par un expert comptable, l'élargissement des organes du conseil et la définition de ses compétences pour englober de nouveaux organes tels que la commission permanente de consultation et d'accompagnement et la conférence des conseils de l’ordre.