Souks hebdomadaires: les bouchers font grève, les prix de la viande atteignent 90 dirhams le kilogramme | www.le360.ma

ع
viande rouge
© Copyright : DR

Souks hebdomadaires: les bouchers font grève, les prix de la viande atteignent 90 dirhams le kilogramme

Par Khalil Ibrahimi le 19/11/2019 à 20h19

Kiosque360. Les prix de la viande ont explosé dans certains souks hebdomadaires. La raison: une pénurie créée par une grève des bouchers.

aA

Certains souks hebdomadaires connaissent une pénurie de viande, nous apprend le quotidien arabophone Al Massae dans sa livraison de ce mercredi 20 novembre. Une insuffisance causée par la grève entamée par les bouchers. Résultat: les prix de la viande ont flambé, atteignant 90 dirhams le kilogramme.

 

À en croire le média casablancais, les bouchers refusent de se conformer à la décision de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), qui a interdit l’abattage dans les abattoirs clandestins. 

 

L’Office estime qu’à l'exception des 8 abattoirs de viandes rouges agréés, la majorité des unités d'abattage ne dispose pas du minimum requis en termes d'hygiène et de salubrité. Ainsi, les viandes foraines représentent un risque pour la santé des consommateurs marocains.

Un avis que les bouchers des souks hebdomadaires ne partagent absolument pas, estimant que ce règlement nuit à leur activité. Selon eux, leur interdire l’abattage leur cause des pertes conséquentes puisqu’ils doivent attendre la livraison des viandes. Un ravitaillement qui, parfois, ne se fait qu'en fin de matinée, alors que les visiteurs des souks hebdomadaires s’approvisionnent généralement très tôt le matin. 

 

Berrechid est l’un des souks touchés par ce phénomène. La grève des bouchers a fait passer le prix du kilogramme de viande de 60 à 90 dirhams. Même constat à Souk Khmiss Mediouna et Sebt Tit Mellil. 

 

Cette pénurie de viandes rouges a eu des répercussions sur le prix de la volaille, puisque le prix du kilogramme a atteint les 20 dirhams.