Stationnement: la mairie se mobilise pour lutter contre les gardiens véreux | www.le360.ma

ع
gardien de voiture1
© Copyright : DR

Stationnement: la mairie se mobilise pour lutter contre les gardiens véreux

Par Hassan Benadad le 12/07/2019 à 22h43

Kiosque360. Après la fixation des tarifs de stationnement, la mairie de Casablanca se mobilise pour mettre fin à l’anarchie des gardiens de voitures en comptant sur la police administrative et les citoyens. Ces derniers sont appelés à dénoncer toute infraction dans ce domaine.

aA

L’épineux problème de stationnement à Casablanca a mobilisé les services de la commune urbaine pour fixer les tarifs de gardiennage des voitures dans les artères de la métropole. En plus de l’affichage des prix, le conseil de la ville appelle tous les citoyens à dénoncer toute infraction dans ce domaine.

 

La décision de la détermination des prix a été annoncée par le maire de la ville Abdelaziz El Omari en marge du lancement de la police administrative à Casablanca. Outre ses multiples prérogatives, la police communale est chargée de contrôler le respect de ces tarifs et de sanctionner toute infraction. Les autorités de la ville ont fixé comme suit les tarifs du stationnement: vélos et motos: 2 dirhams; voitures: 3 dirhams et camions: 5 dirhams. Ces prix sont valables quelle que soit la durée du stationnement et sont doublés pendant la nuit.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte dans son édition du samedi 13 juillet que les tarifs de stationnement ont toujours posé de grands problèmes aux automobilistes qui sont acculés à payer entre 3 et 10 dirhams selon l’humeur des gardiens. Dans certains lieux comme l’aéroport Mohammed V et les plages d’Ain Diab pendant la période estivale, les gardiens de voiture exigent 30 dirhams. Le comble, c’est que ces derniers déclinent toute responsabilité en cas de vol ou de dégâts subis par le véhicule.

 

Les accrochages avec les gardiens sont quotidiens car les automobilistes se plaignent de leur service et du tarif de stationnement qu’ils exigent ainsi que de leurs comportements qui dépassent souvent l’entendement. Dans le but de gagner plus de places, certains d’entre eux poussent l’effronterie jusqu’à déplacer des blocs de béton ou des poubelles pour les placer aux intersections des rues, près des immeubles ou sur les trottoirs. Les parkings souterrains qui sont gérés par des sociétés privées fixent des tarifs qui varient entre 5 dirhams l’heure et 30 dirhams la journée. Les tarifs d’abonnement mensuel sont de 400 dirhams les jours et de 500 dirhams les nuits.