Taroudant: une fille «possédée» torturée à mort par des charlatans | www.le360.ma

ع
exorcisme

Il n'y a pas de recette miracle pour conjurer le démon

© Copyright : DR

Taroudant: une fille «possédée» torturée à mort par des charlatans

Par Abdelouahed Kidiss le 22/03/2016 à 03h39 (mise à jour le 22/03/2016 à 04h17)

Kiosque 360. Une jeune femme, originaire de Taliouine, dans la province de Taroudant, est décédée, dimanche, à l’hôpital Hassan II d’Agadir, suite à des tortures que lui ont infligées des charlatans pour la délivrer du "démon".

aA

Les médecins ne sont pas parvenus à soigner les profondes brûlures subies par la victime. Les plaies, non guéries à temps, lui ont causé une infection grave et invasive qui a précipité sa mort, rapporte le journal Assabah dans son édition du mardi 22 mars.

 

La jeune femme était régulièrement souffrante, et sa famille pensait qu’elle était possédée par le "démon", ce qui, selon les sources de la publication, a justifié le recours à des «fqihs» pour un exorcisme par les prières du rituel.

 

Et cette jeune femme, originaire du douar Tabia, dans la commune Ighil Nourhou, s’est retrouvée sous l’emprise d’un groupe de "tolbas" d’une zaouia environnante. Ces charlatans ont exercé sur la jeune femme toutes sortes de recettes sataniques. Et, pour la délivrer du "démon", ils l’ont rouée de coups de bâtons. 

 

Cela n’a pas suffi. Les "fqihs", dans leur quête de «purification» du corps de la jeune femme, sont allés jusqu'à la brûler, à l’aide de pots de terre chauffés à très haute température qu’ils ont déposés sur certaines parties de son corps, notamment les épaules et les cuisses. 

 

La gendarmerie royale relevant de la commune de Taliouine a ouvert une enquête pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, qui confirme, si besoin est, la persistance de pratiques d’un autre âge.