Témara: des médecins et des fonctionnaires arrêtés pour violation du couvre-feu nocturne | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Couvre-feu
© Copyright : DR

Témara: des médecins et des fonctionnaires arrêtés pour violation du couvre-feu nocturne

Par Hassan Benadad le 30/04/2021 à 23h01 (mise à jour le 01/05/2021 à 01h32)

Kiosque360. Des éléments de la gendarmerie de Témara ont interpellé, mardi dernier, des médecins, des fonctionnaires et des entrepreneurs en train de jouer au football dans un complexe sportif privé, après la rupture du jeûne.

aA

Des éléments de la gendarmerie de la commune Mers El Khair à Temara ont arrêté, dans la soirée du 28 avril, le propriétaire d’un complexe sportif, son gérant ainsi que 35 autres personnes pour violation du couvre-feu nocturne. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du week-end (1er et 2 mai), que ce complexe privé, situé dans le douar Ouled Aliane, ouvrait ses portes au public après la rupture du jeûne. Les quatre terrains du complexe sont loués à 300 dirhams de l’heure pour des groupes qui y organisent des matchs de football nocturnes.

 

Parmi les prévenus interpellés par les gendarmes, on trouve quatre médecins, onze fonctionnaires, des entrepreneurs, des étudiants ainsi que des footballeurs amateurs. Tout ce petit monde a été conduit dans les locaux de la gendarmerie où on lui a notifié l’infraction de la violation de l’état s’urgence sanitaire et du couvre-feu.


Le quotidien Assabah rapporte que malgré la tentative des contrevenants d’utiliser leurs portables pour solliciter l’intervention de quelques personnalités ou des membres de leurs familles, ils n’ont pu être libérés que vers une heure tardive, dans la nuit de mardi à mercredi, après avoir été verbalisés et s’être acquittés de 300 dirhams d’amende transactionnelle. Quant au propriétaire du complexe sportif et au gérant, ils ont été placés en garde à vue pour être interrogés sur les délits de violation du couvre-feu nocturne et d’organisation de matchs de football pendant l’état d’urgence.


Après enquête, les deux mis en cause ont été déférés, jeudi dernier, devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Temara. Les investigations effectuées pendant deux jours par les enquêteurs de la gendarmerie ont montré que les contrevenants étaient habitués à jouer des matchs de football après la rupture du jeûne. Le propriétaire du complexe récoltait ainsi 1.200 dirhams par heure pour la location des quatre terrains.