Un 4x4 volé en Suède retrouvé à Marrakech. Devinez chez qui? | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Range rover
© Copyright : DR

Un 4x4 volé en Suède retrouvé à Marrakech. Devinez chez qui?

Par Hassan Benadad le 19/11/2020 à 20h05

Kiosque360. Une dirigeante politique à Marrakech a été interpellée, mardi dernier, alors qu’elle était à bord d’une voiture déclarée volée en Suède. Le frère de la conductrice aurait présenté à la police des documents attestant qu’il en est le propriétaire. L’enquête se poursuit via Interpol.

aA

Les services de police de l’arrondissement de Gueliz à Marrakech ont arrêté, mardi dernier, la dirigeante d’un parti politique à bord d’une voiture de luxe signalée volée en Suède. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du vendredi 20 novembre, que la dame interpellée occupe le poste de secrétaire provinciale de ce parti dans la ville ocre. Après son interpellation, elle a été emmenée au commissariat pour être interrogée sur les circonstances de l’acquisition de cette voiture à quatre roues motrice (4X4) qui a été immédiatement saisie.

 

Selon les premiers éléments de l’enquête, la voiture appartient au frère de la conductrice qui vit en Suède et qui l’aurait prêtée à sa sœur. Mais un ressortissant suédois aurait informé la police du vol du véhicule déclaré dans ce pays. La police judiciaire, qui a pris le relais de l’enquête, a convoqué et auditionné le frère de la conseillère communale. Selon des sources proches de l’enquête, ce dernier aurait présenté des documents attestant qu’il est bel et bien le propriétaire de la voiture.

 

Le quotidien Al Massae rapporte que la secrétaire provinciale du parti a indiqué qu’un citoyen marocain et un ressortissant suédois ont déposé une plainte signalant la voiture volée en Suède. Et la conseillère de révéler que les recherches et les investigations de la police ont montré que la voiture appartenait à son frère et qu’il s’agissait d’une plainte malveillante.


Selon des sources proches de l'enquête, la police judiciaire de la wilaya de la sûreté de Marrakech devrait soumettre ce dossier à la Direction générale de la police nationale (DGSN) qui prendra contact avec Interpol. L’organisation internationale de police criminelle devrait diligenter des investigations complémentaires sur ce dossier.