Un charlatan exerce la médecine au nom de la religion | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
médecin
© Copyright : DR

Un charlatan exerce la médecine au nom de la religion

Par Hassan Benadad le 26/04/2019 à 21h23

Kiosque360. Il se dit expert en médecine traditionnelle et il est PDG d’un centre spécialisé dans le traitement naturel. Ce soi-disant guérisseur, qui prescrit des ordonnances avec une en-tête estampillée d'un verset coranique et d'un hadith du prophète, a été dénoncé par plusieurs médecins.

aA

Plusieurs médecins exerçant à Casablanca s’apprêtent à recourir à la justice et à aviser le ministère de la Santé et les syndicats des médecins à propos d’un «expert en médecine traditionnelle». Ce soi-disant phytothérapeute a ouvert un cabinet où il reçoit des malades et prétend les guérir avec la médecine alternative et les remèdes naturels. Certaines sources indiquent que ledit guérisseur exerce cette noble profession au nom de la religion sans avoir les diplômes requis. Ce faisant, il met la vie des patients en danger en leur prescrivant des «plantes médicinales» et en s’adonnant à des pratiques qu’il dit relevant de la médecine naturelle. Il reçoit des centaines de clients dans son «centre spécialisé dans le traitement naturel». Une appellation qui a attiré beaucoup de monde, à tel point que les délais d’attente s’étalent sur deux mois et plus. C’est ce qu’a confirmé l’assistante dudit guérisseur à un journaliste du quotidien Assabah qui s’est présenté comme un malade. Il a dû user de tous les subterfuges pour décrocher un rendez-vous le 16 mai à 9 heures du matin.

 

Le quotidien Assabah précise, dans son édition du samedi 27 avril, que l’assistante a, toutefois, averti le journaliste avec un ton tranchant:  «Présentez vous le jour J mais je ne vous garantis pas que vous allez être reçu par le docteur. Celui qui vous a donné notre numéro de téléphone sait très bien que nos rendez-vous sont lointains. Vous allez attendre comme tous les autres et je vais voir si je trouverai la possibilité de vous prendre».

 

Au cours de cet entretien, l’assistante du guérisseur lui a posé beaucoup de questions sur la nature de la maladie, les analyses médicales et les radios qu’il a subies. Elle lui a fait savoir qu’il devait se présenter très tôt le matin muni de son dossier médical afin que le thérapeute le consulte avant de lui prescrire un traitement. L’assistante l’a informé que le «président directeur général», un titre qui figure dans l’en-tête de l’ordonnance, ne reçoit pas en cas d’urgence. L’assistante a justifié le délai d'attente par le grand nombre de patients que le prétendu médecin consulte chaque jour, surtout lors des séances réservées aux malades atteints de rhumatisme ou de pathologie orthopédique.

 

Ledit guerisseur prescrit des ordonnances écrites dans un français approximatif. Des ordonnances où sont imprimés le verset coranique «Et quand je tombe malade c’est lui qui me guérit» et le hadith du prophète Mohamed, «Allah n’a pas fait descendre une maladie sans avoir descendu son remède».