Un daechien allemand égorge sa femme marocaine | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Violence couteau
© Copyright : DR

Un daechien allemand égorge sa femme marocaine

Par Fayza Senhaji le 04/05/2021 à 18h29 (mise à jour le 04/05/2021 à 20h24)

Kiosque360. Une Marocaine a été la victime, à Hambourg, d'un daechien allemand qui vivait, à l'instar d'autres anciens combattants de l'organisation terroriste, en toute quiétude dans le pays.

aA

Les habitants de Hambourg, en Allemagne, se sont réveillés, il y a quelques jours, sur un crime sordide dont la victime est une Marocaine originaire de Casablanca. Un Allemand radicalisé a, en effet, égorgé son épouse dans ce qui semble être un acte terroriste inspiré des actions cruelles que menaient les daechiens en Irak et en Syrie.

 

C’est Al Ahdath Al Maghribia qui, dans son édition du mercredi 5 mai, s’intéresse à cette nouvelle affaire qui secoue l’Allemagne depuis quelques jours. Le quotidien relaie des informations publiées par son confrère allemand Der Speigel, dans sa version en ligne. On apprend ainsi que plusieurs corps sécuritaires allemands se sont saisis de l’affaire, y compris les services de renseignement intérieur. Dans un premier temps, l’objectif est de découvrir si l’accusé avait agi seul ou s’il avait exécuté un plan mis en place par une cellule.

 

La même source ajoute que les premiers éléments de l’enquête ont révélé que cet Allemand venait de se convertir à l’Islam. Il fréquentait également, depuis quelque temps, l'une des mosquées de la ville de Hambourg, mosquée connue pour son affiliation à la communauté turque et pour son orientation radicale. 

 

D’ailleurs, les services de police ont plusieurs fois averti les gérants de cette mosquée pour que le discours qui y est proposé ne soit plus aussi extrémiste. La publication affirme également que l’homme, un quinquagénaire, n’était pas connu, jusque-là, des services de sécurité locaux. Ses voisins ont néanmoins affirmé que son comportement avait changé depuis quelques semaines, particulièrement au niveau de son apparence. En effet, il s'était laissé pousser une longue barbe et portaient désormais des habits afghans. Rien ne laissait toutefois présager qu’il s’apprêtait à passer à l’acte pour signer un crime d’une rare cruauté.

 

En attendant les conclusions de l’enquête, ainsi que les conséquences que pourrait avoir cette affaire sur la prévention du terrorisme en Allemagne, force est de rappeler que le Maroc a longtemps alerté sur le danger que représentent ces anciens combattants de Daech qui ont trouvé refuge en Allemagne. Ce pays est, d’ailleurs, souvent pointé du doigt à ce propos, certains l’accusant même de couvrir d’anciens terroristes. Une émission diffusée sur une chaîne française, en mars dernier, avait ainsi fait polémique, puisqu'elle montrait comment des centaines d’anciens «coupeurs de têtes» de Daech vivaient tranquillement dans ce pays, sans être inquiétés.

 

Pour beaucoup, ces personnes sont des loups solitaires qui peuvent être mobilisés à tout moment par des cellules dormantes. Et, pour les services de sécurité marocains, il n’y a pas pire que les cellules dormantes et les loups solitaires dans la prévention contre le terrorisme. Il est, en effet, difficile d’anticiper leur passage à l’acte, et c’est ce que vient de nous prouver, une nouvelle fois, cette affaire de Hambourg.