Un gang vandalise les villas de hauts responsables à Rabat | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cambriolage illustration
© Copyright : DR

Un gang vandalise les villas de hauts responsables à Rabat

Par Amyne Asmlal le 26/06/2020 à 21h33 (mise à jour le 27/06/2020 à 08h27)

Kiosque360. Ce gang spécialisé dans le vol de câbles de cuivre et de canalisations en métal a occasionné beaucoup de dégâts ainsi que des coupures prolongées d'eau, d'électricité et d'internet dans des quartiers résidentiels de Rabat.

aA

Des villas, propriétés de hauts responsables, situées dans les quartiers huppés de Rabat, ont été subitement privées d'eau, d'électricité et d'internet ces derniers jours. Certes, ces résidences n'ont pas été visées directement, mais elles ont été victimes d'un gang qui sévit à Rabat depuis quelque temps et qui s’est spécialisé dans le vol de câbles en cuivre et même de tubes de canalisation d’eau. D'après le quotidien Assabah, qui rapporte l'information dans son édition du week-end des 27 et 28 juin, ces malfrats ont fait de gros dégâts aussi bien pour les compagnies de téléphone que pour la société de distribution d'eau et d'électricité, sans compter les résidents.


Pour l'heure, écrit le quotidien, la police n'a toujours pas réussi à mettre la main sur des membres de ce gang qui sévit dans la capitale depuis plusieurs mois. Et pendant ce temps, les pertes subies par les compagnies de téléphone et la société de distribution d'eau et d'électricité ne cessent de s'aggraver. C'est ainsi par exemple que cette dernière déplore la perte de 500 mètres de câbles de cuivre d'un seul coup. Naturellement, les habitants qui souffrent de coupures subites d'eau et d'électricité pâtissent également des agissements de ce gang. La multiplication des réclamations des victimes, poursuit le quotidien, a ainsi poussé les services de police à redoubler d'efforts pour mettre fin à ses activités.


C’est ainsi que sur ordre d'un haut responsable judiciaire, souligne Assabah, le chef de la PJ au niveau de la préfecture de police de Rabat a décidé de prendre l'affaire en charge. Il a donc ordonné le déploiement de plusieurs brigades au niveau des quartiers ciblés et dans les environs. Ces équipes ont ainsi commencé à sillonner la zone jour et nuit, en se relayant entre elles, dans l'espoir de tomber sur ces malfaiteurs en pleine action. Ces derniers restent toutefois insaisissables, souligne le quotidien. Ils ne laissent aucune trace, d'autant qu'ils utilisent des masques et des cagoules pour ne pas être identifiés.  


D'après Assabah, il est fort possible que les services de renseignement entrent, eux aussi, en action pour apporter du renfort aux services de la police judiciaire. Le quotidien relève d'ailleurs, pour étayer cette éventualité, que ce gang s'active depuis des mois dans plusieurs villes de la région. En plus de Rabat, il aurait également fait des dégâts à Salé, Skhirat, Temara, Ain Aouda et Sidi Allal El Bahraoui.


Par ailleurs, rappelle le quotidien, la Gendarmerie royale a intercepté, il y a déjà quelques semaines à Harhoura, un groupe d’individus qui transportait des quantités importantes de câbles de cuivre. Le chargement a été découvert à bord d'un véhicule utilitaire qui se dirigeait vers Casablanca. Les six mis en cause, pris en flagrant délit, ont été arrêtés et déférés devant le Parquet qui les a présentés à la justice. Parmi les membres qui font partie de ce réseau, un entrepreneur et trois employés d'une entreprise du BTP.