Vaccination anti-Covid-19: le Maroc a-t-il négocié l'achat du Sputnik-V russe? Trois questions au docteur Saïd Afif | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Dr Moulay Saïd Affif

Le Dr Moulay Saïd Affif. 

© Copyright : DR

Vaccination anti-Covid-19: le Maroc a-t-il négocié l'achat du Sputnik-V russe? Trois questions au docteur Saïd Afif

Par Qods Chabaa le 09/03/2021 à 13h26

Déjà 3,9 millions de personnes vaccinées au Maroc et la campagne se poursuit dans de bonnes conditions. Pour éviter de se retrouver face à des problèmes d’approvisionnement, le comité scientifique a déjà pensé à des solutions alternatives. Explications, en trois questions posées par Le360, avec l’un de ses membres, le docteur Moulay Saïd Afif.

aA

Le Maroc a-t-il négocié avec les Russes pour l’achat du vaccin Sputnik-V?

Tout d’abord, il faut savoir que le Maroc a toujours eu une longueur d’avance dans la lutte contre le Covid-19. Au cours de cette bataille toutes les dispositions ont été prises et tout se passe pour le mieux, sous les hautes orientations du Roi Mohammed VI.

 

Le comité scientifique et technique de la vaccination a discuté de [solutions] alternatives et des solutions [à] mettre en place si jamais nous avons des difficultés d'approvisionnement pour les deux vaccins [déjà commandés]: ceux d’AstraZeneca (laboratoire britannico-suédois, Ndlr) et de de Sinopharm (laboratoire chinois, Ndlr). 

Vaccination: un nouveau lot du vaccin chinois attendu ce weekend, le dreamliner de RAM vient d’atterrir à Pékin

 

Nous avons discuté au sein du comité de l’efficacité de autres deux vaccins: le Sputnik-V et celui développé par Johnson & Johnson. Scientifiquement, ces deux vaccins ont été approuvés.

 

Est-ce que cela signifie que des vaccins de Johnson & Johnson et ou le Sputnik-V seront prochainement convoyés vers le Maroc?

Pour l’instant, le planning d’approvisionnement est respecté, et vu la situation épidémiologique dans le pays, qui est stable et même en baisse, tout se passe pour le mieux. Nous avons vacciné les personnes vulnérables et souffrant de maladies chroniques, les médecins, toutes les personnes en première ligne: les sécuritaires et les enseignants…

 

La campagne de vaccination poursuit tranquillement son chemin, et pour le moment nous avons juste discuté des candidats vaccins pour lesquels le Maroc pourrait opter, et les deux que je vous ai cité, le Sputnik-V et celui de Johnson & Johnson, en font partie.

 

Le problème de difficultés d’approvisionnement en vaccins ne risque donc pas de se poser pour le moment, selon vous?

Pour l’instant, tout se passe bien. Et la situation épidémiologique du Maroc y est pour beaucoup. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les citoyens respectent en gros les mesures barrières de lutte contre le Covid-19, ce qui limite la contagion et aide la campagne de vaccination à se dérouler dans les conditions les plus optimales.