Vidéo. Abdelghani Aboufirass, le motard marocain qui a rencontré Mahmoud Abbas | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo - Abdelghani Aboufirass: un biker au service de la paix
© Copyright : Le360

Vidéo. Abdelghani Aboufirass, le motard marocain qui a rencontré Mahmoud Abbas

Par Karim Ben Amar et Khalil Essalak le 10/06/2019 à 17h28

Globe-trotter ou routard, Abdelghani Aboufirass, 60 ans, est un inconditionnel de la moto. Lors de ses fréquents voyages, il ne visite pas un pays mais tout un continent. Sur sa Honda Goldwing, il revient d'un périple au Proche et au Moyen-Orient. Il raconte.

aA

Abdelghani Aboufirass est un authentique bourlingueur. Ce natif de Marrakech, hôtelier de son métier, est un amoureux de la route, mais c’est aussi, et surtout, un véritable aventurier.

 

Passionné de moto, il n’est pas adepte des petites distances, bien au contraire. Voyageant seul, "battant pavillon marocain", selon ses propres termes, il a déjà parcouru toute l’Afrique, jusqu’à Johannesburg, en Afrique du Sud, mais aussi l’Europe, il l'a dépassée jusqu'aux confins des steppes russes, puis ce fut l’Asie et sa péninsule arabique.

 

Abdelghani Aboufirass a su, au fil des kilomètres, braver tous les dangers.

 

C'est en revanche au volant de sa voiture qu’il s’est rendu à la rédaction de Le360, ce qui ne l'a en rien empêché d’être habillé en parfait motard. 

 

De taille moyenne, décontracté et visiblement très sportif, Abdelghani Aboufirass, souriant et avenant, annonce d'emblée que "la moto est bien plus qu’un hobby, elle fait partie intégrante de [sa] vie". Et de confier qu'il vient à peine de rentrer d'un long périple, voici deux semaines, et qu'il repartira dès ce mois de juin cette fois-ci pour le Pôle Nord. Rien de moins.  

Capsule360. Karim Mosta, ce coureur marocain qui a fait 5 fois le tour du monde 

 

"J’en suis à mon quatrième voyage et c'est là le troisième en solo", indique-t-il.

 

Abdelghani Aboufirass affirme, de plus, que pour sa toute dernière escapade en date, du 22 avril au 24 mai derniers, il a eu "deux objectifs: le premier était de fêter, le 26 avril, [son] anniversaire dans la ville d’Al Qods, défi qu'[il a] réussi à relever. [Son] deuxième objectif était de [se] rendre à la Mecque en moto, pour effectuer la Omra"

 

Il annonce, ému, qu'il en gardera "un souvenir impérissable".

 

Et ce bourlingueur solitaire d'affirmer que "voyager seul comporte plusieurs avantages. Déjà, on est sûr d’éviter les problèmes. Lorsqu’il y a plus de trois personnes, les avis se multiplient et cela cause des pertes de temps considérables, surtout que le défi est aussi de respecter la date d’arrivée prévue. En d’autres termes, voyager seul permet de gagner du temps mais aussi ne pas se prendre la tête".

 

Mais voyager seul doit aussi avoir sa part d’inconvénients? Abdelghani Aboufirass acquiesce: "après avoir effectué ma Omra, je me suis rendu à Ryad. Je me dirigeais vers les Émirats Arabes Unis, lorsque, à proximité de Médine, je me suis fait surprendre par une tempête de sable. Une fois cette dernière passée, j’avais la peau brûlée. Mais hamdoulah plus de peur que de mal".

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce passionné de moto explique, en outre, que "les motivations de ce périple sont tout d’abord de prôner la paix, de visiter les Lieux Saints, Al Qods, La Mecque, Médine. J’ai également rendu visite aux membres des associations de motards d’Al Qods, d’Arabie Saoudite, des Émirats Arabes Unis, du Sultanat d’Oman et de Jordanie. Les associations de motards sont très présentes dans le monde arabe".

Vidéo. Rabat: Mustapha Danguir, acrobate, traverse le Bouregreg ... à moto 

 

'Pour l’anecdote, et d'ailleurs ce fut une très bonne surprise pour moi, l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Mascate, capitale du Sultanat d’Oman, Tarik El Hsissen, un homme de grande qualité, est lui aussi un biker. D’ailleurs tout comme moi, il est adepte de la Honda Goldwing", assure-t-il.

 

Ce n'est pas tout: "Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité Palestinienne, m’a invité chez lui, à Ramallah après avoir entendu parler d’un Marocain venu de son pays jusqu’à Al Qods à moto. A cette occasion, le président Abbas m’a symboliquement naturalisé, m’octroyant ainsi le passeport palestinien", raconte Abdelghani Aboufirass.
 

 

Et de certifier, devant Le360, que lors de cet entretien, qui a duré plus d'une heure, avec le président de l'Autorité palestinienne, «en présence des ambassadeurs marocain et palestinien, Mahmoud Abbas [lui] a confié que tout comme le défunt roi Hassan II, le roi Mohammed VI a repris le flambeau pour défendre corps et âme la cause palestinienne».

Nayda F’Hollywood. EP14. Rencontre avec Anas Sorhmat, premier pilote moto marocain aux USA 

 

"Lors de ma prochaine visite à Al Qods, je romprai avec ma tradition de voyager seul et viendrai avec un groupe de motards, des trois religions monothéistes", a promis Abdelghani Aboufirass à Mahmoud Abbas. 

 

Décidément, cet aventurier à moto sait aussi, le temps de belles rencontres, se faire l'ambassadeur informel du royaume...