Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: العصيان يساوي 5 سنوات سجنا
© Copyright : Le360

Vidéo. Coronavirus: les actes de désobéissance sont passibles de 5 ans de prison, selon Me Akdim, ex-bâtonnier de Rabat

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 22/03/2020 à 16h52

A la suite des marches illégales qui ont eu lieu samedi soir à Tanger et à Fès, Mohamed Akdim, avocat à Rabat, et ancien bâtonnier, déplore ces agissements et rappelle que "le Code pénal prévoit des amendes ainsi que des peines de prison ferme" pour ceux qui auront commis ces crimes. Interview.

aA

"Ce comportement est très dangereux pour la société, engagée dans une lutte sans merci contre le coronavirus. Il est inacceptable que des individus organisent des rassemblements dans les rues alors que le confinement est instauré", a affirmé Me Mohamed Akdim, avocat au bareau de Rabat, ancien bâtonnier, interrogé par Le360 au sujet des crimes de désobéissance dont peuvent se rendre coupables des citoyens, alors que l'état d'urgence sanitaire a été proclamé. 

 

"Il s'agit d'un acte irresponsable que le Code pénal punit sévèrement", a martelé l'homme de loi. 

Vidéos. Coronavirus: Ces images choquantes de dizaines de personnes qui défilent dans les rues de Fès et de Tanger

 

"Tout individu qui s'aventure à violer sciemment la mesure de confinement s'expose à des peines sévères", prévient cet avocat qui exerce au barreau de Rabat, qui tient à saluer l'esprit de civisme qui a jusqu'à présent très majoritairement prévalu dans la société marocaine.