Vidéo. Covid-19: les ambulanciers, soldats de l’ombre, en première ligne face au virus | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover:  ضغط ومجهود متواصل على مدار الـ24 ساعة لإنقاذ الأرواح من كورونا .."SAMU"  مصلحة

Les ambulanciers mobilisés de jour comme de nuit dans la lutte contre le Covid-19. 

© Copyright : le360

Vidéo. Covid-19: les ambulanciers, soldats de l’ombre, en première ligne face au virus

Par Amine Lamkhida et Khadija Sebbar le 14/09/2020 à 15h35

Dans l’ombre des médecins et du personnel soignant, les ambulanciers se relaient pour assister et transporter les patients atteints par le Covid-19. Reportage au SAMU du CHU Ibn Rochd à Casablanca.

aA

Depuis le début de la pandémie, le ballet et les sirènes des ambulances du «141», le service spécialisé dans a prise en charge des patients Covid-19, rythment les journées des villes du Royaume. A bord, les ambulanciers-urgentistes.

 

Méconnaissables derrière leurs masques, visières et équipements de protection, ces hommes et femmes qui se relaient 24h sur 24 et 7 jours sur 7 sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

 

«Depuis le mois de mars, nous sommes sous pression. Nous n’avons toujours pas pris de congés, nous travaillons 24h sur 24 depuis le début de la pandémie. Nous transportons uniquement les cas confirmés, à chaque appel, nous enfilons nos équipements de protection et nous y allons», explique Anouar Hmimi, technicien-ambulancier au sein du SAMU du CHU Ibn Rochd.

 

Les équipements de protection ne rendent pas la tâche aisée, d’autant plus avec la chaleur de l’été: «comme vous pouvez le voir, je suis en sueur sous ma combinaison», poursuit Anouar.

 

Professeur Lahoucine Barrou, du CHU Ibn Rochd: «en réanimation, certains patients viennent pour mourir» 

 

Malgré leur courage, une seule crainte subsiste chez eux, celles de ramener le virus à la maison et de contaminer leurs familles.

 

«Quand nous rentrons chez nous, nous avons peur de contaminer nos enfants. Nous sommes sous une pression constante et il faut respecter de nombreux protocoles, d’autant plus que le nombre de cas augmente de plus en plus ces dernières semaines. J’aimerais rappeler que le virus existe», souligne Anouar Hmimi à l'adresse de ceux qui en douteraient.

 

De plus en plus sollicités avec l’augmentation du nombre de cas, les ambulanciers s’organisent pour assurer la prise en charge et le transport de l’ensemble des patients.

 

«Depuis le début de la pandémie, l’ensemble du corps médical est mobilisé pour lutter contre le coronavirus. Nous faisons tout notre possible pour venir en aide aux patients, et ce depuis le mois de mars. Cela fait 6 mois que nous sommes sous pression et cette pression est de plus en plus forte avec l’augmentation du nombre de cas. Tous les ambulanciers qui étaient en vacances ont été rappelés. Nous avons mis en place un système de garde 24h sur 24 et il ne désemplit pas», souligne Zouheir Dafir, responsable des ambulanciers-urgentistes au sein du SAMU du CHU Ibn Rochd.

 

 

 

 

 

 

 

Les ambulanciers appellent la population à leur venir en aide, et ce de manière très simple: en respectant les gestes barrières et le port du masque qui restent, à ce jour, les seuls moyens de se protéger du virus.