Vidéo. Maroc: quand l’immunité collective face au Covid-19 sera-t-elle atteinte? | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover Maroc: quand sera atteinte l’immunité collective face au Covid 19 ?
© Copyright : Said Bouchrit/ Le360

Vidéo. Maroc: quand l’immunité collective face au Covid-19 sera-t-elle atteinte?

Par Reda Benomar et Said Bouchrit le 21/07/2021 à 14h10

Alors que la pandémie de Covid-19 est toujours en cours et même en progression, il est important de faire un point sur l'immunité collective. Comment se calcule-t-elle? A quoi sert-elle? Voici quelques explications.

aA

L’immunité collective est un concept utilisé pour la vaccination, selon lequel une population est ‎protégée contre un virus donné une fois un certain seuil franchi.‎

 

"Pour la souche du Covid-19 'classique', l’immunité collective peut être atteinte lorsque 65 ou 70% de la population sont vaccinés. Toutefois avec l’apparition du variant Delta, nous estimons que l’immunité collective ne sera atteinte qu’au-delà de 85% de la population vaccinée", explique médecin généraliste et chercheur en science de la santé, Tayeb Hamdi.

Algérie. Covid-19: après l'utopique "immunité collective", la douloureuse piqûre de rappel

 

Cela s’explique par le fait que le R0 du variant Delta n’est pas de 3, comme pour la souche primaire, mais au-delà. Or, plus le R0 est élevé, plus le coronavirus est transmissible et plus la couverture vaccinale pour atteindre cette immunité de groupe doit être large. "Nous sommes passé d’un R0 à 3 à un R0 estimé à au moins 6" avec le variant Delta, continue-t-il.

 

 

 

 

 

 

Avec l’émergence de nouveau variant, il est donc devenu difficile de prévoir quand sera atteinte cette fameuse immunité de groupe. Les estimations et les calculs deviennent en effet incertains. Toutefois, selon Hamdi, le Maroc devrait atteindre une immunité collective vers décembre 2021 voir janvier 2022.

 

De plus, l’immunité nationale est également dépendante de l’immunité de groupe planétaire. "Si nous vaccinons à bon rythme et que nos voisins africains, par exemple, trainent des pieds, malgré une immunité nationale atteinte au Maroc, il y aura toujours un risque de reprise de l’épidémie et de l’apparition d’un nouveau variant et ce, à cause du mouvement des biens et des personnes. Le risque est grand. Il faut rester très vigilant. Nous ne nous pourrons sûrement pas ouvrir nos frontières librement", confie Tayeb Hamdi.

Vidéo. Covid-19 en Algérie: "l'orage arrive", selon une médecin et le pays n'a pas de plan B

 

Selon le médecin, avant que le Royaume n’atteigne les 85% de la population vaccinée, d’autres variants apparaîtrons. "Nous ne savons pas quel sera le taux d’efficacité des vaccins actuels sur ces variants. La souche Delta a réduit l’efficacité du vaccin à 30%".

 

"Si nous atteignons une immunité collective nationale, un semblant de retour à la vie normale est possible mais sous conditions", assure Hamdi. "Nous ne ferons pas sauter toutes les mesures. Il faut continuer à respecter les mesures barrières. Si nous sommes bien vaccinés, nous pourrions commencer par enlever le masque dans les espaces publics", conclut-il.