Vidéo. Marrakech: rencontre avec les derniers habitants juifs du Mellah | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover: Maroc Israël: La communauté juive de Marrakech s'exprime
© Copyright : le360

Vidéo. Marrakech: rencontre avec les derniers habitants juifs du Mellah

Par Hajar Toufik le 19/12/2020 à 17h32

Construit en 1558 sous le règne de Moulay Abdellah, le Mellah (quartier juif) de Marrakech vit, depuis 2017, au rythme de grands chantiers de réaménagement, initiés par le Roi Mohammed VI. Tournée dans ce vieux quartier historique et rencontre avec la communauté juive de la ville ocre.

aA

Le patrimoine historique et culturel juif constitue une partie intégrante de l’histoire du Maroc, dont font partie les fameux “Mellahs”. Depuis 2017, ces quartiers connaissent d’importants travaux de restauration et de rénovation, sur instruction du Roi Mohammed VI, dans le but de préserver la mémoire historique des lieux et développer ainsi leur vocation touristique.

 

À Marrakech, le quartier a connu un processus intense de rénovation, à travers le ravalement et l’embellissement des façades des bâtiments qui jalonnent tout le circuit. On y retrouve le souk des épices, des tissus, des bijoux et bien d’autres produits, dans une ambiance chaleureuse et haute en couleur.

 

Séparé du reste de la ville par ses hauts murs, le Mellah de Marrakech conserve toujours les traces de son passé, attestant la présence juive historique dans la ville, avec notamment la synagogue de Lezama et le cimetière juif de Miaara.

Vidéo-Docu360. La communauté juive de Casablanca en liesse, suite à la restauration des relations Maroc-Israël 

 

Alors que Marrakech comptait des milliers juifs dans les années 1940, aujourd’hui, la communauté est très réduite avec à peine quelques dizaines de personnes. Rencontrés par Le360, ils se disent tous heureux de la décision marocaine de relancer les relations diplomatiques avec Israël.

 

“Nous sommes très contents de cette nouvelle. J’ai des amis israéliens qui sont également heureux de pouvoir venir facilement, pour découvrir leur pays natal et leur culture”, affirme Titi Halioua, née au Mellah et y vit encore avec son mari, Moche.

 

“Mes amis m’appellent d’Israël et partagent avec moi leur joie. Pour eux, les aller-retour deviendront plus faciles et cela va leur permettre de venir plus souvent”, ajoute-t-elle.

 


Pour sa part, Isaac Ohayon, qui fait partie des rares juifs qui ont choisi de rester au Maroc, s’est dit “reconnaissant” envers cette décision royale. “La reprise des relations entre le Maroc et Israël est une très bonne chose. Les Israéliens d’origine marocaine sont impatients de retourner à leur terre natale, pour montrer à leurs enfants et petits-enfants où leurs ancêtres ont vécu”, témoigne-t-il.

 

“Je remercie le Roi Mohammed VI pour cette initiative que je qualifie d’exceptionnelle. Le but c’est de faire la paix ensemble et de construire un bel avenir”, conclut-il.

 

À l’instar d’Isaac Ohayon et Titi Halioua, les rares juifs restant au Maroc, pour la plupart des artisans et commerçants, vivent toujours avec le souvenir de ce qu’a été leur vie dans ce quartier.