Vidéo. Province de Sefrou: les habitants fondent de grands espoirs sur le nouveau parc industriel de Ain Cheggag | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover_Vidéo: هذه انتظارات سكان عين الشكاك من الحظيرة الصناعية
© Copyright : Le360

Vidéo. Province de Sefrou: les habitants fondent de grands espoirs sur le nouveau parc industriel de Ain Cheggag

Par Ahmed Echakoury le 17/10/2020 à 16h30 (mise à jour le 17/10/2020 à 16h36)

Dans la province de Sefrou, le parc industriel Ain Cheggag (PIAC), dont les travaux ont été lancés mercredi 14 octobre, est porteur d’espoir pour les habitants de cette région économiquement sinistrée. Ils témoignent dans ce reportage.

aA

«Ce projet sera bénéfique pour tous les habitants de la province de Sefrou. Nous remercions le roi Mohammed VI pour l’intérêt qu’il accorde à notre région ainsi que tous les responsables qui ont veillé à son lancement. Nos enfants et nos jeunes ont grandement besoin d’une telle opportunité», se réjouit devant Le360 Aziz Talha, un habitant de la région.

 

Les travaux du parc industriel Ain Cheggag ont été lancés ce mercredi 14 octobre, lors d’une cérémonie en présence du ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy et du ministre de l’Energie, Aziz Rabbah, ainsi que du wali de la région Fès-Meknès, Saïd Zniber.

 

Comme annoncé par un précédent article sur Le360, ce projet sera réalisé sur une superficie de 81 hectares, dont 50 seront dédiés aux activités du cuir (tannerie, chaussures, maroquinerie) et 31 hectares aux activités généralistes. Il devrait générer 7.600 emplois directs. 

 

Vidéo. Province de Sefrou: en pleine pandémie, MHE lance un parc industriel à Ain Cheggag

 

C’est la raison pour laquelle Khalid Boubabi, un autre habitant de la région, déclare: «notre joie est immense». Et d’ajouter: «ce projet contribuera au grand développement de la région».

 

L’emploi étant la première préoccupation des habitants interrogés par Le360, les promesses du parc industriel Ain Cheggag leur donnent du baume au cœur. 

 

«Nous attendions un tel projet depuis plusieurs années. Maintenant qu’il va voir le jour, nous ne pouvons que nous en réjouir», conclut un habitant d’un âge respectable.