Le360 Actualités Maroc

ع
Prison de la Kasbah - Tanger  - musée d art contemporain

Fin des travaux dans la prison historique de la kasbah de Tanger, appelée à devenir un musée d'art contemporain.

© Copyright : Le360 (capture image vidéo)

Vidéo. Tanger: vieille de trois siècles, la prison de la kasbah devient un musée d'art contemporain

Par Said Kadry le 26/10/2021 à 10h03 (mise à jour le 26/10/2021 à 15h10)

Edifiée sous le règne de Moulay Ismaïl, la prison de la kasbah de Tanger change de vocation. Les travaux de restauration de ce futur musée d'art contemporain sont déjà terminés, il ne reste qu'à installer la scénographie de ce lieu où des prisonniers de tous âges et de toutes confessions se sont succédés sur une (longue) période de trois siècles...

aA

L'idée peut paraître sinistre, voire incongrue: une ancienne prison dans la kasbah de Tanger, datant de près de trois siècles, va devenir un musée d'art contemporain.

 

«C’est un bâtiment qui date de 1730, à l’époque de Moulay Ismaïl. Cette prison, restée fonctionnelle jusque dans les années 1970, avait été construite par Heddou Riffi», explique Malika Laaroussi, l'architecte en charge de la restauration de cet édifice.

 

Une enveloppe budgétaire de 13 millions de dirhams a été allouée à la restauration et à la scénographie de ce musée, et si ses travaux de rénovation sont déjà achevés, sa scénographie, elle, doit encore être menée à bien et prendra un petit mois pour être installée.

Vidéo. Tanger: visite guidée du musée de la Villa Harris

 

Réhabilité et réaménagé, ce bâtiment historique ne disparaîtra donc pas. Tout comme la très récemment restaurée Villa Harris, qui avait été construite à la fin du XIXe siècle sur les hauteurs de Tanger par Walter Burton Harris, correspondant du Times, cet édifice datant des débuts du XVIIIe siècle va retrouver une seconde vie et abritera des «expositions temporaires», confie l'architecte.

 

Dans la kasbah de Tanger, les glauques cachots d'autrefois vont donc accueillir des œuvres modernes, et aux pierres de l'époque, se superposent déjà des panneaux aux couleurs vives... Placé sous la tutelle de la Fondation nationale des musées, dirigée par Mehdi Qotbi, ce musée d'art contemporain cessera d'être un lieu de sinistre mémoire, et plutôt que d'enfermer des corps, s'efforcera d'ouvrir des esprits.